Les tueurs de l’océan

Le monde est dépendant des produits en plastique. Bien que très utiles dans la vie quotidienne, ces produits finissent souvent dans les cours d’eau et éventuellement dans la mer, tuant des milliers d’animaux par an, au même titre que le pétrole.

Les scientifiques estiment qu’environ 300 000 tonnes de déchets en plastique flottent actuellement dans nos océans, formant parfois de gigantesques zones de convergence de plusieurs milliers de km2. La mer est aujourd’hui devenue un véritable dépotoir à ciel ouvert. Dans l’océan Pacifique, on a découvert un amas de déchets en plastique de 3,4 millions de km2 baptisé « la grande poubelle du Pacifique ». Le pétrole déversé dans la mer représente également une pollution importante et préoccupante à l’échelle mondiale. Un cinquième de la production pétrolière mondiale provient des exploitations d’outremer et des accidents surviennent très souvent au niveau de l’extraction qui est une opération très polluante en elle-même et aussi pendant le transport, avec chaque navire transportant des millions de litres du précieux hydrocarbure vers les quatre coins du monde. L’ampleur de cette pollution des mers causée par le pétrole est estimée à environ 6 millions de tonnes d’hydrocarbures par an. Ce qui est suffisant pour recouvrir une surface d’environ 12 km2. Mais le problème est que ces hydrocarbures se répandent sur une surface beaucoup plus large dû au mouvement des eaux et au brassage quotidien de la surface des mers par les navires. Plus de la moitié des eaux océaniques mondiales sont aujourd’hui recouverts d’un film d’hydrocarbures qui affecte en premier lieu les algues et les coraux, dont l’activité photosynthétique ne fonctionne plus comme il faut.

capitalmedia

Read Previous

Véhicules utilitaires : De l’espace à en revendre

Read Next

Yoga : Soyons toujours Zen