Produits de toilette pour bébé : On n’est jamais assez prudents

En ce qui concerne la peau de notre bébé, on ne veut que le meilleur. Mais avec tous les différents produits de toilette disponibles sur le marché, on s’y perd facilement !

Il est connu que la peau des bébés nécessite plus de soins que la nôtre. Plus fragile, plus perméable, plus sèche et plus réactive… Il est ainsi recommandé d’utiliser des produits adaptés aux plus petits. Parmi la large gamme de cosmétiques proposés, il est évident que certains sont meilleurs que d’autres. Ils peuvent être plus doux, moins irritants… Il ne manque plus qu’à savoir comment les reconnaître.

Comment choisir les bons produits ?

Comment faire son choix parmi tous les produits qui nous sont proposés ? Evidemment, l’idéal aurait été de reconnaître les substances nocives parmi les ingrédients listés sur l’emballage. Mais comme la grande majorité d’entre nous ne détient pas de diplôme en dermatologie, cela s’avèrera plutôt compliqué. Mais il est tout de même possible d’éviter les cosmétiques qui feront plus de mal que de bien à la peau de votre nourrisson. Premièrement, il faut savoir que plus la liste d’ingrédients est courte, moins il y a de risques pour le bébé.

En second lieu, il est conseillé aux parents de limiter au strict minimum l’utilisation des produits cosmétiques, c’est-à-dire : un gel lavant, un liniment pour les soins du siège et éventuellement une crème hydratante et une lotion pour les rafraîchir. De plus, les cosmétiques sans colorant, sans alcool, sans huiles essentielles, sans paraben sont à privilégier car ceux-ci limitent les risques d’allergies par exemple.

Les lingettes jetables sont aussi à utiliser avec modération. En effet, celles-ci peuvent contenir des substances (tel que le phénoxyéthanol) qui constituent un danger pour la peau du bébé. Il est préférable d’utiliser du coton avec de l’eau du robinet et un peu de liniment pour nettoyer les fesses. L’alternative d’utiliser des lingettes lavable est beaucoup plus écologique.

Produits bio

Votre mode de vie favorise les produits bio ? Pour les massages, les huiles végétales bio et non parfumées peuvent être utilisées sur les bébés. Si vous souhaitez y ajouter des huiles essentielles, il est recommandé qu’elles soient très diluées. Mais attention, il faut que l’enfant ait au moins trois ans. Il existe donc des produits cosmétiques bio qui sont adaptés aux enfants en bas âge, alors que d’autres ne le sont pas (certains peuvent contenir de l’alcool). Qu’un produit soit bio n’est donc pas une garantie suffisante pour la sélection d’un produit pour votre bébé.

Le prix, gage de qualité ?

Même s’il est connu que le prix est souvent indépendant de la qualité, les clients ne se tourneront pas en général vers un produit trop cher ou au contraire, trop bon marché. Il s’agit là d’un élément marketing : si le produit se vend à un prix trop bas, il n’est pas crédible et s’il est trop cher, les clients ne l’achètent pas. La marque doit donc trouver le juste prix. Il est conseillé de préférer celles vendues en pharmacies.

Protection contre les rayons UV

Vous l’aurez compris, les enfants de moins de trois ans ne doivent pas être exposés au soleil. Il est en effet nécessaire de protéger votre enfant des rayons UV. T-shirt, lunettes de soleil, chapeau, rien ne doit être omis. Un produit de protection solaire spécial bébé est aussi indispensable, dont l’indice SPF doit être au moins de 50. Il doit aussi contenir des écrans minéraux plutôt que des filtres chimiques et doit être appliqué sur toutes les parties du corps qui sont exposées : les oreilles, la nuque…

Prendre de bonnes habitudes

La santé de son petit bout de chou est primordiale pour tout parent, et c’est pour cette raison que ceux-ci se doivent d’être vigilants. Cela non seulement en ce qui concerne les produits

cosmétiques, mais aussi le choix des couches, le mobilier, les vêtements, l’alimentation, les produits ménagers et l’environ- nement dans lequel évolue votre nourrisson. Car il est bien connu que la prudence est mère de la sûreté.

A éviter

Suite à la prise de conscience de certains éléments toxiques dans les produits destinés aux plus petits, l’ONG Women in Europe for a Common Future (WECF) a pris l’initiative de mener une étude sur certains cosmétiques. En effet, les experts du WECF ont décrypté́ la composition de 341 cosmétiques pour bébé́s, qui incluent les laits de toilette, lotions, shampoings, produits pour le bain, liniments, lingettes, eaux nettoyantes, eaux de toilette, crèmes solaires, telle qu’elle apparaît sur les étiquettes. Le nombre de ces produits contenant des substances présentant un risque pour la santé de nos enfants est alarmant. Au total, pas moins de 299 contiennent des ingrédients ou familles d’ingrédients classés à̀ « risque élevé ́».

Ces ingrédients sont :

1. La méthylisothiazolinone – un allergène par contact – contenue dans 19 produits dont 7 lingettes

2. Le phénoxyéthanol – un conservateur soupçonné́ d’effets toxiques sur la reproduction – dans 54 produits dont 26 lingettes

3. Des parfums, contenus dans 226 produits, impliquant des risques potentiels d’allergies.

Dans 181 produits testés se trouvent quatre ingrédients ou familles d’ingrédients à « risque modéré́ » :

1. L’EDTA – un composé́ trè̀s pré́sent dans les produits moussants, a été retrouvé dans 87 produits dont 30 lingettes

2. Le laureth et lauryl sulfate – des sulfates, agents moussants potentiellement irritants étaient présents dans 50 produits, en grande majorité́ des produits pour le bain et shampoings

3. Des huiles minérales, issues de la chimie du pétrole pouvant ê̂tre contaminé́es par des impureté́s, étaient présentes dans 30 produits en majorité́ des crè̀mes et lotions

Des nanoparticules, dont les effets sont encore mal évalués, ont aussi été retrouvées dans pas moins de 14 produits solaires.

capitalmedia

Read Previous

Collection d’hiver : A vos manteaux !

Read Next

Think Tank – D’Encre et de Sang