Le Kenya, la Côte d’Ivoire, le Sénégal et l’Afrique du Sud affichent les plus fortes opportunités de croissance du Mobile Money en Afrique

(Agence Ecofin) – Selon le cabinet Mazars – spécialisé dans l’audit, l’expertise comptable, la fiscalité et le conseil aux entreprises – le Kenya, la Côte d’Ivoire, le Sénégal et l’Afrique du Sud sont les quatre pays qui affichent les plus fortes opportunités de croissance du Mobile Money en Afrique. Dans son étude sur « les perspectives d’évolutions des opérateurs télécoms : focus sur les services financiers mobiles », la société révèle, en effet, que ces quatre pays présentent l’indice des paiements mobiles le plus élevé du continent. 

Si la Chine occupe la première place mondiale avec un indice de 21,7 ; le Kenya occupe la 8e position, derrière la France, avec 15,9. La Côte d’Ivoire est 10e avec 14,9. Le Sénégal et l’Afrique du Sud sont respectivement 14e et 15e avec un indice de 10,8. Ils sont devant le Mexique et l’Inde. 

L’indice des paiements mobiles a été créé par Mazars afin d’établir une base commune permettant de comparer les opportunités relatives à la banque mobile. L’indice a analysé ces marchés en prenant en compte trois aspects fondamentaux que sont la réglementation et les infrastructures, le comportement des clients et le taux de pénétration des paiements mobiles. 

Selon Abdou Diop, Associé directeur chez Mazars Maroc, le paiement mobile en Afrique a encore une belle marge de croissance parce que le taux de non-bancarisation du continent demeure élevé et touche les catégories les plus vulnérables à l’instar des femmes.

Le Kenya, la Côte d’Ivoire, le Sénégal et l’Afrique du Sud affichent de belles perspectives de croissance, pas seulement parce que la réglementation et les infrastructures, le comportement des clients et le taux de pénétration des paiements mobiles sont réunis. Il y a également le dynamisme des fournisseurs de services qui développent des offres innovantes dans divers secteurs à forte valeur sociale tels que la santé, l’éducation, l’agriculture, et même l’énergie, et répondent aux besoins essentiels des populations.

Lire aussi :

11/07/2019 – Sénégal : la BCEAO va tester l’e-paiement à grande échelle en août pour combattre la pénurie de petite monnaie dans le pays

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

Moringa s’offre 46 % de parts dans le capital de Sobema, une société de production de jus et de boissons au Mali

Read Next

L’américain Carlyle Group annonce des acquisitions de 1 milliard $ dans le secteur pétrolier en Afrique subsaharienne

%d bloggers like this: