Smart Telecom, c’est fini !

(Agence Ecofin) – L’opérateur de téléphonie mobile Smart Telecom a officiellement cessé toute activité en République de Tanzanie. L’information est rapportée par le journal The Citizen, qui cite comme source l’Autorité de régulation des communications (TCRA). 

Selon Emmanuel Manasseh, le directeur général de la TCRA, c’est en mars dernier que la société télécoms avait exprimé son désir de mettre un terme immédiat à ses activités dans le pays. Mais afin de donner aux consommateurs la possibilité d’épuiser les forfaits de communication achetés, le régulateur télécoms avait retardé la fermeture de Smart Telecom de trois mois.

Bien que ce soit Smart Telecom, elle-même, qui avait sollicité la cessation de ses opérations auprès du régulateur télécoms, la compagnie n’avait cependant pas fourni d’informations sur les raisons de sa décision. Mais l’état du marché télécoms tanzanien peut fournir une explication à la décision de la compagnie qui était vouée à la faillite, si elle s’entêtait en effet à livrer bataille contre ses puissants rivaux que sont Vodacom, Tigo, Airtel, Zantel et Halotel.

Au premier trimestre 2017, Smart Telecom qui avait déjà absorbé Benson occupait l’avant-dernière place du marché télécoms, juste devant l’opérateur historique TTCL, avec 748 154 abonnés. Un an plus tard, la situation s’était empirée. La société est tombée derrière TTCL en ne totalisant plus que 131 794 consommateurs. Au premier trimestre 2019, Smart Telecom avait vu son parc d’abonnés croître légèrement pour atteindre 132 312 clients. La société dont la part de marché n’était pas déjà très grande, il y a deux ans (2%), est tombée à 0,30%.

Lire aussi:

05/06/2017 – Tanzanie: dernier entré sur le marché télécoms en 2015, Halotel occupe déjà la 4ème place en termes d’abonnés

18/10/2018 – Tanzanie: Halotel toujours en quête de la seconde place du marché télécoms national

28/05/2019 – Tanzanie : TTCL a besoin de 760 millions $ sur cinq ans pour améliorer ses performances financières

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

Le capital-investisseur Sanari Capital acquiert une part minoritaire dans le capital du groupe d’enseignement sud-africain Edulife Group

Read Next

Enda Tamweel va émettre un emprunt obligataire de 15 millions de dinars avec un taux d’intérêt fixe de 12,5 %

%d bloggers like this: