les opérateurs télécoms rejettent en bloc la baisse des coûts de la data imposée par le ministère des Télécoms

(Agence Ecofin) – Le ministre nigérian des Communications et de l’Economie numérique, Isa Ali Ibrahim Pantami, suscite actuellement la grogne des opérateurs télécoms. Le 5 novembre 2019, il a demandé au conseil d’administration et à la direction de la Commission des communications du Nigeria (NCC) de revoir à la baisse le prix de la data dans un délai de cinq jours. 

D’après le ministre, « si vous vous rendez dans d’autres pays, même dans des pays moins peuplés que le Nigeéria, les prix des données ne sont pas aussi élevés. J’exhorte la direction de la NCC à œuvrer à la réduction du prix des données au Nigeria. C’est trop coûteux et les gens se plaignent tous les jours ».

En plus de cette réduction, il a aussi exhorté la NCC à mettre une fois pour toute un terme au problème de d’épuisement injustifiée des forfaits data. « Je suis moi-même victime de certaines des infractions les plus courantes dans l’industrie. Vous chargez vos données, mais vous en utilisez à peine 20 % et toutes les données sont épuisées », a déploré Ali Ibrahim Pantami qui souligne que « la priorité est de protéger les Nigerians ».

Pour l’Association des opérateurs de télécommunications agréés du Nigéria (ALTON), qui a qualifié la directive de « dictatoriale » et de nature à « effrayer les investisseurs du pays », elle est « irréaliste et insensible » au regard des coûts d’exploitation élevés dans le pays. Gbenga Adebayo, le président de l’ALTON, a affirmé qu’il ne sait pas « comment le gouvernement va réussir à réduire le coût de la data en cinq jours ».

Lire aussi :

30/10/2019 – Nigeria : l’expérimentation de la 5G servira à évaluer les menaces et à élaborer une politique adéquate

09/10/2019 – Nigeria : le Parlement veut introduire une taxe supplémentaire de 9 % sur les télécommunications

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

Le capital-risqueur américain Modus Capital annonce le lancement d’un fonds régional de 75 millions $, axé sur l’Afrique du Nord

Read Next

BICI BOURSE lance la 1ère édition des « ANALYSTS DAYS »

%d bloggers like this: