le Service statistique s’associe à Vodafone Ghana et Flowminder Foundation dans le big data

(Agence Ecofin) – Le Service statistique du Ghana (GSS) a signé un protocole d’accord avec l’opérateur de téléphonie mobile Vodafone Ghana et Flowminder Foundation, l’organisation non gouvernementale suédoise engagée dans l’amélioration de la santé publique et du bien-être dans les pays à revenu faible et intermédiaire.

L’accord porte sur l’utilisation du big data par le GSS pour fournir des données statistiques qui aideront l’Etat à la prise de décisions plus éclairées.

Dans un communiqué conjoint, les trois entités indiquent que le projet  repose sur l’utilisation de données de télécommunications anonymisées et agrégées, fournies par la société Vodafone Ghana. Ces données contribueront à générer des prévisions démographiques pour le développement durable.

Combinées à des sources de données plus traditionnelles telles que les enquêtes sur ménages, elles fourniront entre autres au gouvernement des informations utiles sur la mobilité et les caractéristiques de la population ghanéenne. Ces informations pourraient alors être utilisées pour un large éventail d’applications humanitaires dans des secteurs tels que la santé publique, la préparation aux catastrophes ou la planification des transports.

Omar Seidu, directeur du département des statistiques démographiques et coordonnateur des objectifs de développement durable (ODD) au GSS, a affirmé que « si nous voulons atteindre les ODD, nous devons investir dans des systèmes de données, et nous sommes convaincus que notre partenariat réussi avec Vodafone Ghana et Flowminder est la voie à suivre pour tirer parti des données pour de bon ».

Gayheart Mensah, le directeur des affaires extérieures de Vodafone Ghana, a déclaré que ce projet donne la preuve que des entreprises de télécommunications « comme la nôtre peuvent tirer parti des atouts de leur cœur de métier pour faire le bien de manière plus cohérente et durable ».

Lire aussi :

22/11/2018 – KT Corp va aider le Ghana à mieux prévenir les épidémies avec le Big Data

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

ONOMO Hotels acquiert 60,1 % de parts de BON Hotels et se renforce sur le marché de l’hôtellerie en Afrique

Read Next

Le fabricant d’emballages sud-africain Nampak cède son unité londonienne Nampak Plastics Europe, en raison de quelques difficultés

%d bloggers like this: