Vodafone et l’UNHCR renforcent leur programme d’apprentissage en ligne au Kenya, en Tanzanie et en RD Congo

(Agence Ecofin) – Le groupe télécoms britannique Vodafone, via sa fondation, et le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) ont annoncé le 17 décembre 2019, au Global Refugee Forum, une extension de leur programme d’apprentissage en ligne, Instant Network Schools (INS).

Cette opération verra  une augmentation du nombre d’INS au Kenya, en Tanzanie et en République démocratique du Congo, pour bénéficier d’ici  2025 à 500 000 jeunes réfugiés. Valeur de ce nouvel investissement conjoint : 26 millions d’euros.

Selon la Fondation Vodafone et l’UNHCR, le programme INS est localisé et aligné sur les programmes nationaux, ce qui soutient l’étude des matières de base en classe, et surtout donne aux jeunes des compétences numériques et augmente les possibilités d’emploi potentielles. Il a été développé pour soutenir l’approche inclusive du HCR et des gouvernements pour une éducation de qualité pour tous.

Nick Read, le président-directeur général de  Vodafone Group Plc, a déclaré que « notre Fondation élargit son partenariat avec le HCR pour offrir un apprentissage en réseau instantané à plus d’un demi-million de jeunes. Avec quatre millions d’enfants réfugiés non scolarisés, nous voulons encourager d’autres organisations à se joindre à nous pour prendre des mesures afin que les enfants réfugiés et les communautés déplacées soient inclus dans les avantages d’une société numérique ».

D’après  l’UNHCR, à ce jour, 36 INS répartis dans huit camps de réfugiés au Kenya, en Tanzanie, en République démocratique du Congo et au Soudan du Sud ont déjà bénéficié à plus de 86 500 étudiants réfugiés et 1 000 enseignants.

Lire aussi :

13/12/2019 – Ghana : le Service statistique s’associe à Vodafone Ghana et Flowminder Foundation dans le big data

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

Le barrage de Simandéni au Burkina Faso a bénéficié de 10 millions $ du fonds de l’émirat d'Abu Dhabi pour le développement

Read Next

La BRVM présente les BRVM Awards au marché financier régional de l’uemoa

%d bloggers like this: