les revenus des activités de banques d’investissement ont atteint 555,6 millions $ en 2019, en hausse de 3,1%

(Agence Ecofin) – Les banques d’investissement ont généré 555,6 millions $ de revenus en 2019, dans le cadre de leurs activités en Afrique subsaharienne, a constaté l’Agence Ecofin de la synthèse des données sur le secteur, publiée par Refinitiv, une des branches de Reuters. Cette performance est en hausse de 3,1% par rapport à celle de 2018 ; ce qui pourrait signaler un certain dynamisme dans la région.

Mais les détails sur cette information globale font ressortir de grandes disparités. Si les fusions-acquisitions et les arrangements de prêts ont généré respectivement 55% et 14% de hausse des frais et commissions encaissées par les banques d’investissement qui y ont pris part, les transactions sur les marchés boursiers et sur celui des capitaux se sont traduites par des baisses respectives de 68% et 28% des revenus pour ces institutions.

Il faut dire que l’activité de fusions-acquisitions a particulièrement été dynamique au cours de l’année de référence, avec des annonces de transactions valorisées à un niveau record de 79,6 milliards $. Il y a eu la scission par le géant sud-africain des télécommunications, Naspers, de sa filiale Prosus, qui a été valorisée à 39 milliards $. On peut aussi citer l’acquisition par le groupe énergétique Total basé en France, des activités en Afrique de son concurrent à l’international, Anadarko Petroleum.

Dans un tel contexte, les revenus d’assistance générés par les banques d’investissement sur les opérations de fusions-acquisitions impliquant l’Afrique subsaharienne en 2019 et qui sont déjà achevées, ont atteint 205,4 millions $, un record depuis les 8 dernières années. Les arrangements sur les prêts syndiqués ont apporté 246,8 millions $ de commissions, tandis que les transactions boursières et obligataires n’ont généré respectivement que 28,9 millions $ et 74,2 millions $.

JP Morgan Chase & Co est la banque qui a généré le plus de commissions de banques d’investissement sur des activités en Afrique subsaharienne, avec un total de 48,6 millions $ encaissés sur une quarantaine de deals. Elle est suivie par le groupe sud-africain Standard Bank (47,6 millions $) et l’autre groupe américain Citigroup dont les revenus de banques d’investissement dans la région ont bondi de 80% pour atteindre 38,6 millions $.

Idriss Linge

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

l’ANRT réduit à deux jours les délais de portabilité des numéros

Read Next

le gouvernement investit 1,9 milliard FCFA pour doter 10 013 étudiants en ordinateurs

%d bloggers like this: