La Namibie a lancé sa politique nationale sur le haut débit ainsi que son plan d’action de mise en œuvre

(Agence Ecofin) – Le ministère des Technologies de l’information et de la communication (MICT) de Namibie a lancé sa politique nationale sur le haut débit ainsi que son plan d’action de mise en œuvre, le 13 février 2020. Linda Aipinge, la directrice du développement des TIC, au ministère, a expliqué que la politique allait s’étaler sur 10 ans, mais que la mise en œuvre allait durer 5 ans, avec effet immédiat.

Avec l’apparition de nouvelles technologies de rupture, notamment la technologie 5G, elle a souligné l’importance pour le pays d’être prêt à fournir un service solide qui répondra pleinement aux besoins nationaux.

La politique nationale sur le haut débit est conforme à la réalisation des objectifs de développement du pays, tels que décrits dans les plans de développement nationaux et Vision 2030. Elle est axée sur le développement de l’infrastructure réseau, la sécurité, l’accessibilité, la formation, la numérisation.

Pour le ministre des Technologies de l’information et de la communication, Stanley Mutumba Simataa (photo), dans un monde qui devient numérique, cette politique tombe à point nommé, car elle contribuera à l’amélioration des conditions de vie des populations. Le ministre a indiqué qu’à travers le numérique, la corruption pourra être restreinte tout comme la mauvaise gestion. Ces avantages aideront la Namibie à libérer son potentiel de croissance.

La cérémonie de lancement de la politique nationale sur le haut débit ainsi que son plan d’action de mise en œuvre a été aussi l’occasion pour le ministère des Technologies de l’information et de la communication d’installer dans leurs fonctions, les 11 membres du Comité directeur national sur le haut débit, dont Jorn Schnoor est le président et Monica Nehemiah la vice-présidente.

Lire aussi:

10/10/2019 – La Namibie passe en revue sa législation sur les TIC et télécommunications pour s’aligner sur les nouvelles tendances technologiques

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

l’assureur Comar sort du capital de la société immobilière Simpar

Read Next

Les primes d’assurance collectées par les 16 pays membres de la FANAF ont bondi de 57,8% entre 2010 et 2018

%d bloggers like this: