AYO, Loot.co.za et Volt.Africa vont lancer une place de marché en ligne pour les PME

(Agence Ecofin) – Le fournisseur de solutions technologiques AYO Technology Solutions, la plateforme de vente au détail Loot.co.za et le fournisseur de services numériques intégrés Volt.Africa ont signé, le 3 mars 2020, un accord de partenariat portant sur le lancement d’ici la fin du mois d’une place de marché en ligne pour les micro, petites et moyennes entreprises (SMME).

Selon les trois entreprises, cette plateforme marchande devrait donner aux SMME plus de visibilité et soutenir leurs activités commerciales. Le déploiement de la plateforme marchande en ligne se fera en collaboration avec la Black Business Chamber (BBC).

Selon Khaya Cishe, le secrétaire général de la BBC, cette place de marché numérique est une opportunité « exceptionnelle » pour plus de 2 000 membres, car elle leur permettra d’entrer sur le marché principal et de se développer.

D’après AYO Technology Solutions, Loot.co.za et Volt.Africa, la décision de lancer cette place de marché en ligne résulte du constat que plusieurs entreprises à forts potentiels peinent encore à faire des TIC un outil de croissance.  

« Passer au numérique est une solution clé qui devrait être facile à mettre en œuvre, mais ce n’est pas toujours le cas, car le coût d’entrée pour les particuliers et les petites entreprises pour créer une présence, faire du commerce en ligne et réussir est un obstacle à l’entrée », déplorent les trois partenaires.

Pour Howard Plaatjes, le président-directeur général d’AYO, ce marché en ligne va contribuer « non seulement à la trajectoire ascendante des entreprises, mais permettra également des contributions durables au budget national. C’est bénéfique pour tous ».

Lire aussi:

13/09/2018 – Afrique du Sud : AYO Technologies Solutions a acquis 55% de Sizwe Africa IT Group

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

En Afrique du Sud, Snapplify rachète la société d’édition numérique Onnie Media

Read Next

Little-known Mexican firm emerges as big help to Venezuela in oil-for-food swap By Reuters

%d bloggers like this: