Les pays africains menacés par la première baisse de croissance économique annoncée en Chine depuis 1976

(Agence Ecofin) – L’économie de la Chine devrait connaître une croissance négative de 2,8% au terme de l’année 2020, a appris l’Agence Ecofin d’une note d’analyse économique publiée le 24 mars 2020 par l’Institute for international Finance (IIF), une organisation basée à Washington aux Etats-Unis d’Amérique et qui regroupe les acteurs du secteur financier dans le monde.

Cette annonce sonne l’alarme sur ce qui représente un nouveau risque de choc exogène pour l’Afrique, dont la Chine est le premier partenaire commercial et un des importants acheteurs de matières premières. La précédente crise qui a dégradé l’économie de nombreux pays de la région les forçant à recourir au Fonds monétaire international (FMI), a été en partie causée par une baisse de la demande chinoise.

Ce scénario que beaucoup n’ont pas vu venir, semble de nouveau à l’ordre du jour. Selon des statistiques publiées par les services de douane chinois, le volume global des transactions commerciales entre la Chine et l’Afrique affiche une régression de 17,8% entre le mois de janvier et de février 2020 comparativement à la même période en 2019. Un fait plus remarquable encore, les importations chinoises en provenance du continent noir ont reculé de 21,7%, tandis que les achats de l’Afrique en provenance de ce pays n’ont baissé que de 13,2%.

Il y a déjà des craintes pour des pays comme la Zambie, un des principaux exportateurs de cuivre en Afrique. Les prix de cette matière première ont déjà reculé de 19,7%. Dans le même temps, on note que les exportations de ce pays vers la Chine ont chuté de 43%. Les exportations de l’Angola vers ce partenaire ont aussi reculé de 30,7%.

La résilience de plusieurs pays africains est ainsi mise à rude épreuve. Beaucoup d’entre eux sortent déjà des plans de redressement avec le FMI. Ils font face à des risques de déséquilibre extérieur et des difficultés à mobiliser des ressources pour financer leurs budgets nationaux.

Selon une analyse faite par Moody’s en août 2015, ils seront peu nombreux les pays africains disposant d’une flexibilité budgétaire pour s’adapter, si la nouvelle crise qui se dessine venait à se confirmer.

Idriss Linge

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

A brief history of the coronavirus family — including one pandemic we might have missed

Read Next

Oil Prices Up on Drop in Supply  By Investing.com

%d bloggers like this: