Le travail à domicile va perdurer dans l’univers de la haute finance, pas seulement à cause du covid-19

(Agence Ecofin) – La pandémie de covid-19 a révélé dans l’univers de la finance qu’on pouvait travailler à distance, notamment de chez soi, dans certains domaines d’activité de ce secteur. Les avis émis par de grands patrons des groupes bancaires internationaux tendent à indiquer que même après le déconfinement total, ce ne sont pas tous les employés qui rejoindront leurs bureaux.

Par exemple, la plupart des grandes banques américaines ayant leur siège social au centre des affaires de New York devraient de nouveau ouvrir à la mi-juin, mais d’abord avec les employés essentiels de bureau. Toutefois, on ne retrouverait l’intensité d’avant la crise que d’ici la fin de l’année 2020 ou début 2021. 

Au-delà de ces considérations sur le risque sanitaire, les managers de ces grands groupes ont réalisé qu’il existe une opportunité de réaliser de grandes économies sur la location des espaces de bureau moins coûteux et parfois sans aucune rentabilité directe. Daniel Pinto, le directeur de la banque d’investissement JPMorgan, a indiqué qu’il entrevoit un scénario dans lequel 50% des employés travailleraient depuis leurs domiciles, et n’irait dans les bureaux que dans un système de rotation à définir.

Goldman Sachs pour sa part, prévoit un retour progressif de son personnel au bureau ; ce qui ne dépasserait pas 50% de son effectif. Chez Morgan Stanley, on indique avoir l’intention de réduire progressivement les actifs immobiliers. Des sources concordantes font savoir que la plupart des banques sont occupées à classer les employés selon leur fonction, afin de déterminer le moment venu, ceux qui iront dans les bureaux et ceux qui travailleront à distance.

Les fonctions à fort impact comme les ventes et le trading ainsi que leurs équipes de support seront les premiers à retourner dans les bureaux. Cependant, cette bonne volonté se heurte à un défi imposé par la pandémie. Il faut désormais faire d’importants rangs pour respecter la distanciation sociale or, cela cadre mal avec le dynamisme qu’on reconnait aux places financières dans le monde.

La problématique ne fait pas l’objet de discussions en Afrique subsaharienne. De nombreuses banques notamment dans les pays francophones n’ont pas réduit leurs effectifs, mais doivent payer des salaires au personnel qui ne travaille pas forcément à plein régime. Dans les segments de banque d’investissement, le volume des activités est en berne et la rentabilité devrait souffrir de pertes du fait de la morosité des investissements.

Idriss Linge

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

We need more flexible tools for evaluating gene-edited food

Read Next

Gold Down As U.S.-China Tensions Infect Safe-Haven Asset By Investing.com

%d bloggers like this: