les marchés boursiers ouvrent en hausse, malgré l’annonce d’une perte record de 20 millions d’emplois

(Agence Ecofin) – Le ministère américain en charge de l’Emploi (Labour Department) a déclaré ce vendredi 8 mai 2020, que l’économie américaine a perdu plus de 20,5 millions d’emplois au terme du mois d’avril, faisant passer le taux de chômage à 14,7%. Les analystes économiques parlent déjà d’une situation sans précédent depuis la Grande Dépression qui avait plongé l’économie mondiale dans le chaos entre 1929 et le début de la Seconde Guerre mondiale.

Le rapport souligne la vitesse et l’ampleur de l’effondrement du marché du travail aux Etats-Unis, le pays le plus impacté par la pandémie de coronavirus, aussi bien en termes de nombre de cas que de décès. En février 2020, le taux de chômage était de 3,5%, son plus bas niveau depuis 50 ans. Même depuis la fin de l’enquête objet dudit rapport, des millions d’autres personnes ont déposé des demandes de prestations de chômage.

Malgré ce chiffre jugé catastrophique, les principales bourses de New York ont ouvert ce vendredi dans le vert signalant un enthousiasme des investisseurs. Le Nasdaq qui abrite le marché financier des valeurs technologiques est en hausse de 0,45%, le S&P 500 qui représente les 500 entreprises les plus valorisées du marché financier américain est quant à lui en progression de 1,05%.

Techniquement, la progression des valeurs boursières est fonction des attentes de revenus que les investisseurs espèrent des sociétés qui sont cotées. Une hausse du chômage signifie donc une baisse des revenus avec comme conséquence, une réduction de la consommation des produits et services proposés par ces entreprises. Cependant, le sentiment positif des investisseurs ciblant les bourses américaines est justifié par certains paramètres.

Déjà, le nombre d’emplois perdus est inférieur à ce à quoi s’attendait le consensus des analystes qui tablait sur 22,5 millions de chômeurs supplémentaires. En plus de ce que les chiffres de l’emploi sont moins mauvais que prévu, l’administration américaine a bien anticipé en annonçant la veille, une avancée des discussions dans les négociations commerciales avec la Chine. Or justement, les dernières données sur l’économie chinoise renseignent que le pays de Xi Jinping a recommencé à importer.

Enfin, il semble que la majorité des emplois perdus sont des situations de chômage temporaire et les choses pourraient s’arranger à moyen terme. Les chiffres de l’emploi sont un important indicateur pour les marchés boursiers aux Etats-Unis, et même dans le monde.

De nombreuses banques centrales africaines suivent aussi les évolutions des contextes économiques au sein des pays partenaires.

Idriss Linge

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

China extends anti-dumping duties on U.S., EU steel tubes and pipes for five years By Reuters

Read Next

The flowers you buy your mom for Mother’s Day may be tied to the US war on drugs

%d bloggers like this: