Deux grosses banques ayant des investisseurs américains et européens soutiennent l’emprise de la Chine sur Hong Kong

(Agence Ecofin) – Standard Chartered Bank et HSBC ont ouvertement affiché leur soutien à la décision chinoise de renforcer son emprise sur Hong Kong. Ayant pourtant de gros actionnaires américains et européens, elles ont pris une position contraire à celle des gouvernements des Etats-Unis et de Grande-Bretagne.

La place financière de Londres en Grande-Bretagne s’est endormie divisée jeudi 4 juin 2020, après que la Hong Kong Shanghai Banking Corporation (HSBC) a confirmé son soutien à la loi de renforcement sécuritaire adoptée par la Chine sur l’île de Hong Kong, et qui provoque la colère des gouvernements de Grande-Bretagne et des Etats-Unis.

« Nous réaffirmons que nous respectons et soutenons les lois et réglementations qui permettront à Hong Kong de se redresser et de reconstruire l’économie et en même temps de maintenir le principe un pays, deux systèmes », a indiqué Peter Wong, directeur de la branche Asie de HSBC dans une pétition publiée sur la plateforme de réseau social chinois WeChat. HSBC a confirmé le contenu du message sans le commenter davantage.

A la suite de HSBC, Standard Chartered Plc a suivi en approuvant le projet de loi sur la sécurité de la Chine à Hong Kong, affirmant qu’il peut « aider à maintenir la stabilité économique et sociale à long terme » de l’ancienne colonie britannique. « Le principe  ‘’un pays, deux systèmes’’  est au cœur du succès futur de Hong Kong et a toujours été le fondement de la confiance du monde des affaires », a déclaré mercredi Standard Chartered. « Nous espérons qu’une plus grande clarté sur les dispositions législatives finales permettra à Hong Kong de maintenir la stabilité économique et sociale », a ajouté le groupe.

La sortie des deux banques est une grosse exception à la neutralité dont elles ont souvent fait preuve. De l’avis de nombreux analystes, elles n’avaient pas le choix. HSBC est certes la plus importante banque cotée d’Europe en termes de capitalisation boursière, mais elle a réalisé l’essentiel de ses 50 milliards $ de chiffre d’affaires en Asie et particulièrement en Chine et à Hong Kong. Pour Leung Chun-Yung, ancien chef de l’exécutif de Hong Kong et membre influent du parti communiste chinois, le groupe devait clarifier sa position sur le conflit ou risquer de perdre d’importants clients.

Il faut dire que Standard Chartered Bank n’est pas moins importante. 18e banque européenne en termes de capitalisation boursière, elle réalise aussi une part importante de son business dans le réseau chinois en Asie.

La position des deux banques n’a pas manqué de susciter des réactions dans la classe politique britannique. « Je me demande pourquoi HSBC et StanChart choisissent de soutenir la répression des libertés par un Etat autoritaire et l’atteinte à l’Etat de droit », a tweeté Tom Tugendhat, membre du Parti conservateur britannique et président de la Commission des affaires étrangères.

Ce que très peu de médias disent, c’est que derrière ces grosses banques, on retrouve de nombreux fonds d’investissement américains, européens et britanniques. HSBC compte comme premier actionnaire en termes de participations directes, le géant américain de la gestion d’actifs BlackRock.

Rappelons qu’il est le partenaire de la Réserve fédérale américaine sur le rachat de la dette des entreprises aux Etats-Unis. Plusieurs autres gros investisseurs institutionnels européens sont au capital de cette banque, tout comme dans celui de Standard Chartered Bank.

Idriss Linge

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

OPEC+ to meet Saturday on extending cuts, pushing for compliance By Reuters

Read Next

Beyond clapping for key workers – here’s how to give them the pay rise they deserve

%d bloggers like this: