Les actionnaires de Standard Bank Malawi encaisseront un dividende de 9,6 millions $ pour le compte de l’année 2019

(Agence Ecofin) – Standard Bank Group et des actionnaires minoritaires de sa filiale au Malawi toucheront un dividende de 9,6 millions $ au titre de l’année 2019. Malgré la situation sanitaire actuelle, la Banque centrale malawite n’a pas décidé de s’opposer à la distribution de dividendes par les banques.

Le groupe bancaire sud-africain Standard Bank, actionnaire avec 60,18 % de parts détenues dans le capital de sa filiale au Malawi ainsi que certains actionnaires minoritaires de celle-ci toucheront pour le compte de l’exercice annuel 2019, un dividende global de 7,1 milliards de kwachas malawiens (9,6 millions $), correspondant à 30,26 kwachas par action.

Le versement de ce dividende devra au préalable être approuvé par le Conseil d’administration de la banque malawite qui se réunira en Assemblée générale le 26 juin. Le paiement est attendu d’ici fin juillet 2020. Les actionnaires qui avaient reçu en septembre 2019, une première partie de ce dividende, soit 2,1 milliards de kwachas toucheront le montant restant.

Au Malawi, l’institution de régulation du secteur bancaire ne s’est pas encore prononcée sur la suspension ou le report du paiement de dividendes par les banques. Cette situation laisse donc la latitude aux banques commerciales de récompenser leurs actionnaires, malgré le contexte sanitaire actuel et les incertitudes liées à la période post-covid-19.

Comme plusieurs banques centrales en Afrique, la Reserve Bank of Malawi a mis en place des mesures visant à soutenir les particuliers et les entreprises privées en cette période difficile. Ces mesures portent notamment sur la restructuration de prêts accordés aux petites et moyennes entreprises (PME) ou encore sur le report sur une période de trois mois des échéances de crédits aux particuliers et entreprises privées.

Chamberline Moko

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

Iraq is fully committed to the OPEC+ cut deal -oil minister By Reuters

Read Next

Remote working is not the same for financial traders – here’s why

%d bloggers like this: