Les investisseurs japonnais, en quête de gains, se ruent sur des actifs valorisés en dollars américains

(Agence Ecofin) – La demande des investisseurs japonais pour des actifs américains est en augmentation. En avril, les gestionnaires de fonds basés au Japon ont acheté leur volume le plus important de titres de créance de sociétés américaines en huit ans et le deuxième plus grand nombre d’actions en cinq ans, selon de récentes données du Département du Trésor des Etats-Unis, citées par Bloomberg.

Ce choix des investisseurs japonais est guidé par la recherche des marges aussi petites soit-elle. Depuis la mise en place des politiques monétaires accommodantes par sa banque centrale, le Japon est devenu le champion mondial des obligations à taux négatifs. Et la volatilité de son marché actions n’offre pas beaucoup d’opportunités de générer des rendements solides pour les gestionnaires d’actifs.

Cette situation est d’autant plus critique qu’une part non négligeable des fonds investis est constituée des pensions de retraites des travailleurs qui vivent désormais plus longtemps, dans un environnement social où disposer de ressources financières est vital.

A la fin du mois d’avril 2020, les investisseurs originaires du Japon étaient les premiers détenteurs étrangers de la dette publique américaine. La valeur des bons et obligations du trésor américain était de 1266 milliards $, en hausse de 19%, comparé à la même période en 2019

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

Australia wants to level the playing field, Facebook politely disagrees

Read Next

Chief of Malaysia’s Petronas quit over payment to state, sources say By Reuters

%d bloggers like this: