Société Générale positionnée sur la levée de 1,5 milliard $ au profit d’une entité publique au Mozambique

(Agence Ecofin) – Au Mozambique, Société Générale a été choisie comme conseiller financier de la société publique des hydrocarbures pour mobiliser 1,5 milliard $ représentant sa contribution au développement d’un projet gazier. Le groupe français remplace le britannique Lion’s Head Global Partners dans cette mission.

Société Générale a été choisie par le gouvernement du Mozambique pour conseiller la société publique des hydrocarbures, ENH, à mobiliser des ressources financières estimées à 1,5 milliard $. Cette somme permettra à l’entité publique d’honorer sa contribution en tant qu’actionnaire avec 15% de parts à la phase de développement du projet de gaz naturel liquéfié sur lequel l’entreprise Total est opérateur.

Le groupe financier français remplace sur ce dossier la firme britannique Lion’s Head Global Partners, dont le contrat arrivé à terme n’a pas été renouvelé. Selon des propos rapportés par Bloomberg, le ministre mozambicain de l’Energie a expliqué que c’est tout naturellement que Société Générale qui est déjà le conseiller financier du projet s’est vu attribuer la mission d’accompagner la société publique des hydrocarbures.

Rappelons que Société Générale est présente au Mozambique depuis le troisième trimestre 2015, période au cours de laquelle, elle a finalisé son entrée comme actionnaire majoritaire au capital de ce qui s’appelait MCB Moçambique. Le français avait en effet racheté des parts appartenant au groupe Mauritius Commercial Bank (MCB). Reste désormais à savoir s’il réussira à convaincre les investisseurs à financer le gouvernement mozambicain.

Le pays traîne toujours dans son passif une sombre affaire de dette cachée qui s’est transformée en investigation internationale autour d’un réseau de corruption. Toutefois, ce projet pourrait lui rapporter des revenus globaux de l’ordre de 38 milliards $. Aussi, Société Générale est un acteur majeur de la banque d’investissement avec une bonne expérience des services de finance structurée au profit d’entreprises et d’organisations publiques africaines.

Idriss Linge

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

Crude Oil Prices Rise Again as Physical Market Tightens By Investing.com

Read Next

there’s little legal basis to make companies pay for historic actions

%d bloggers like this: