338 millions $ mobilisés en juin 2020 pour le private equity africain

(Agence Ecofin) – Les levées de fonds de private equity pour des transactions ciblant des entreprises en Afrique ont atteint 337,7 millions $ en juin 2020. On note une solide contribution des institutions de financement du développement, mais aussi de plusieurs entités africaines.

337,7 millions $ ont été levés en juin 2020 pour la conduite des opérations de private equity en Afrique, peut-on apprendre des données compilées par l’Agence Ecofin sur la période. Cette performance ne tient pas compte du fonds de 597 millions $ lancé par le sud-africain Ethos Private Equity et la branche de gestion des actifs du groupe Investec (Ninety One) pour lequel aucune ressource n’a encore été signalée.

La levée de fonds la plus importante de la période est la contribution de 131,7 millions $ effectuée par l’assureur Sanlam pour ses trois fonds ciblant les entreprises sud-africaines affectées par la covid-19. Elle est suivie des 90 millions $ mobilisés par le quatrième fonds AfricInvest destiné à l’Afrique grâce aux contributions de Proparco, la Société financière internationale et Development Finance Corporation.

Alors que de nombreux pays africains ont suivi le mouvement international en ouvrant de nouveau leurs économies, les investisseurs se positionnent pour tirer profit des opportunités de relance des économies de la région. Pour le moment, on note que plusieurs d’entre eux sont des institutions de financement du développement. On relève aussi qu’une part non négligeable de ces ressources a été apportée par des entités basées en Afrique.

Idriss Linge

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

UK’s Sunak to spend three billion pounds on green projects in economy plan By Reuters

Read Next

Why Hong Kong will remain an international financial centre, despite new security law

%d bloggers like this: