JPMorgan, Citi et Wells Fargo pessimistes sur la reprise

(Agence Ecofin) – Les trois grandes banques américaines ont fait des provisions records sur les prêts accordés, signalant qu’elles s’attendent à d’importants défauts de remboursement chez leurs clients. Leur pessimisme est partagé par plusieurs autres analystes.

JPMorgan, Citigroup et Wells Fargo, trois des plus importantes banques basées aux Etats-Unis, ont affiché leur pessimisme sur une reprise rapide de l’économie. Pour le compte de leurs résultats financiers du deuxième trimestre 2020, elles ont constitué des provisions pour des créances douteuses, dont le montant global atteint 28 milliards $. C’est un niveau record depuis fin 2008.

Les banques font des provisions sur des créances qu’elles ont accordées lorsque leur remboursement est rendu incertain par un ensemble de facteurs qui peuvent être internes ou externes à leurs débiteurs. Pour ce trio de banques, l’incertitude provient surtout de la difficulté à prévoir la fin de la pandémie de covid-19 et la reprise effective et continuelle de l’économie.

« Nous ne savons pas ce que l’avenir nous réserve. Ce n’est pas une récession normale », a déclaré Jamie Dimon (photo), CEO de JPMorgan, ajoutant que son institution est désormais « préparée au pire des cas ». La constitution des provisions a plombé les marges nettes des trois banques. JPMorgan voit son bénéfice net reculer de 51% comparé à celui de l’année 2019 à 4,7 milliards $. Celui de Citigroup s’est rétracté de 73% à 1,3 milliard $.

Wells Fargo qui n’a pas une division trading très développée des valeurs financières a pour la première fois depuis 2008 réalisé une perte nette sur le trimestre. La situation du secteur bancaire mondial ne sera pas globalement bonne de l’avis de certaines agences de notation. « Compte tenu de l’impact de l’épidémie de coronavirus combiné à l’effondrement des prix du pétrole, nous nous attendons à ce que de nombreuses banques signalent des replis de revenus à des degrés divers et, dans certains cas, de fortes baisses », a fait savoir Moody’s dans une note d’analyse publiée le 8 juillet.

La dette des entreprises dans le monde y compris aux Etats-Unis devient chaque jour un problème en ces périodes difficiles. Elle atteindra un « nouveau record » dans un contexte de récession qui va faire chuter les bénéfices et flux de trésorerie, selon Janus Henderson, un des leaders mondiaux de la gestion d’actifs. Bien avant cela, S&P Global Ratings a cité la dette corporate parmi les risques urgents à suivre sur les marchés.

Ses analystes ont conclu que la dette des sociétés américaines situées au plus bas du niveau spéculatif a atteint les 2700 milliards $ et près de 1700 milliards $ pour les entreprises européennes. Au total, l’encours des créances à risque de défaut est à 370 milliards $ pour les entreprises européennes et américaines. Cela présage de bien plus de provisions encore dans le secteur bancaire.

Idriss Linge  

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

How we found the earliest glass production south of the Sahara, and what it means

Read Next

Trump to revamp environmental law in bid to fast track pipelines, roads By Reuters

%d bloggers like this: