Lafarge Africa sauvée par une baisse des charges

(Agence Ecofin) – Lafarge Africa, filiale au Nigeria du groupe franco-suisse LafargeHolcim, a réalisé un bénéfice net en hausse de 177,4% au premier semestre 2020. Cela est toutefois plus le fait d’une réduction exceptionnelle des charges que d’un dynamisme particulier des ventes. 

Lafarge Africa, filiale du groupe franco-suisse LafargeHolcim a vu son résultat du premier semestre 2020 bondir de 177,4% comparé à celui de la même période en 2019. Un résultat qui peut paraître exceptionnel surtout en cette période où les entreprises ont été impactées par la covid-19. Une analyse détaillée des résultats de l’entreprise fait ressortir qu’elle doit cette réussite à une réduction de plusieurs postes de charges.

Son chiffre d’affaires s’est hissé à 120 milliards de nairas (320,7 millions $ au taux de change actuel). Il est en progression comparé à celui de la même période en 2019, mais de seulement 3%. La forte hausse de la marge nette bénéficiaire a été soutenue par un repli de 70,4% des dépenses administratives. Sur ce segment, la plus forte baisse résulte surtout d’une réduction significative des charges de bureaux. 

Les détails de cette information n’ont pas été donnés. Mais deux hypothèses sont possibles. La première c’est que le confinement qui a contraint les travailleurs à rester chez eux a réduit certaines charges liées à la présence sur site. La seconde est relative à la cession de la filiale sud-africaine du groupe en juin 2019 ; ce qui peut expliquer une réduction des charges de bureaux pour les 6 premiers mois de 2020.

Cette cession lui a en plus permis de réduire ses charges d’intérêts sur les emprunts réalisés auprès des banques. Les dépenses sur ce segment sont passées de 13,3 milliards de nairas pour les six premiers mois de 2019 à seulement 4,4 milliards de nairas pour la période correspondante en 2020. Enfin, le tableau consolidé des pertes et profits du premier semestre 2020 ne prend plus en compte la perte de 6,6 milliards de nairas de la filiale sud-africaine ; ce qui a permis le bond du résultat net final à 23,3 milliards de nairas contre 8,4 milliards de nairas une année auparavant.

Ces performances inscrites au compte de résultat du groupe cimentier se sont aussi manifestées sur sa trésorerie. Lafarge Africa a terminé la période sous revue avec un volume final de cash équivalant à 38,5 milliards de nairas contre une situation négative en 2019. Mais cette progression cache une faiblesse.

L’entreprise a généré seulement 12 milliards de nairas de trésorerie supplémentaires sur le premier semestre 2020 contre plus de 20 milliards de nairas pour le premier semestre 2019.

Idriss Linge

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

Gold eyes $2,000 mark in speedy record-breaking run By Reuters

Read Next

how countries aim to get the vaccine first by cutting opaque supply deals

%d bloggers like this: