Unitel en quête d’un nouvel administrateur général, après la démission d’Isabel dos Santos

(Agence Ecofin) – La société télécom angolaise Unitel va élire un nouvel administrateur général le 12 septembre. Il remplacera Isabel dos Santos, démissionnaire. Poursuivie par la justice angolaise pour détournement de fonds, elle a décidé de céder sa place suite à un conflit des actionnaires.

L’opérateur de téléphonie mobile angolais Unitel annonce la tenue d’une assemblée générale extraordinaire des actionnaires le 22 septembre 2020, sur convocation du président de cette assemblée Aguinaldo Jaime. La rencontre a pour but d’élire un nouvel administrateur général, qui succèdera à Isabel dos Santos, démissionnaire depuis le 11 août dernier.

Isabel dos Santos qui détient 25% d’Unitel par le biais de la compagnie Vidatel, justifie son départ par un conflit parmi les actionnaires. Elle le souligne en déclarant dans sa décision de partir « qu’il est contre-productif et irresponsable d’admettre un climat de conflit permanent et de politisation systématique des administrateurs ».

Le conflit entre actionnaires pourrait être né du bien-fondé de laisser la femme d’affaires angolaise continuer à occuper le poste d’administrateur général alors qu’elle est actuellement dans l’incapacité de contribuer pleinement aux activités de l’opérateur télécoms. De plus, sa crédibilité nationale et internationale entachée pourrait nuire à l’image de l’entreprise.

Depuis janvier 2020, les avoirs financiers d’Isabel dos Santos sont en effet gelés par la justice angolaise. La mesure vise aussi bien les comptes bancaires personnels en Angola que les participations dans des sociétés angolaises.

La fille de l’ex-président angolais Eduardo dos Santos est depuis le début de l’année au cœur d’une enquête pour de détournement de fonds, fraude et blanchiment d’argent initiée dans le cadre de la vaste campagne anticorruption lancée en 2017 par le président de la République, Joao Lourenço.

Lire aussi:

01/01/2020 – Angola: la justice ordonne le gel des avoirs d’Isabel Dos Santos dans le cadre d’une affaire de corruption

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

WTO largely backs Canada in lumber complaint against U.S. tariffs By Reuters

Read Next

What archaeology tells us about the music and sounds made by Africa’s ancestors

%d bloggers like this: