le naira a repris de la valeur sur le marché parallèle des devises

(Agence Ecofin) – Le naira gagne de la valeur sur le marché parallèle des devises. Les récentes actions de la Banque centrale du Nigeria sont à l’origine de cette situation. Pour les spéculateurs de la monnaie nigériane, l’heure des mauvaises affaires semble avoir sonné.

La monnaie nigériane (le naira) a repris des couleurs sur le marché parallèle des devises. Elle se négocie à 420 nairas/$ ce jeudi 3 septembre 2020 contre 455 nairas/$ le 31 août, apprend-on d’Abokifx, un des principaux sites internet nigérians sur les taux de change au niveau du marché parallèle.

Ce changement survient alors que la Banque centrale du pays a injecté la veille, 50 millions $ sur le guichet de l’import/export afin de tester l’appétit du marché.

Etonnamment, le taux de change sur le canal officiel s’est légèrement déprécié. Les analystes nigérians pensent que le regain du naira sur le marché parallèle local résulte des circonstances internes au Nigeria.

La Banque centrale s’apprête à desserrer l’étau sur les sorties de devises. Il est prévu dès le 7 septembre 2020 que les bureaux de change soient de nouveau approvisionnés.

Les opérateurs économiques préfèrent très souvent aller sur le marché officiel de change qui est plus sécurisé et plus liquide en temps normal. Mais la baisse des prix du pétrole, principale source des devises du Nigeria, et la fuite des capitaux investis par les étrangers ont porté un coup aux réserves de change du pays. Cela a poussé la Banque centrale à se montrer rigoureuse sur le contrôle de change.

Cette évolution des choses sera accueillie positivement par les personnes qui ont recours au marché parallèle de change pour obtenir des dollars. Ils pourront réaliser des bénéfices. Mais pour les spéculateurs qui ont gagné beaucoup d’argent en pariant sur un dollar élevé et un naira dévalué, cela risque de devenir la fin des bonnes affaires.

Idriss Linge

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

IMF Congo / Trade / India

Read Next

Gold Holds Steady as Dollar Stalls and Economic Worries Remain By Investing.com

%d bloggers like this: