les Soudanais en ont encore jusqu’au 24 septembre

(Agence Ecofin) – Zain et Sudani Telecommunications limiteront l’accès à l’Internet mobile de 8h à 11h, jusqu’au 24 septembre 2020. La mesure qui suscite la colère des consommateurs soudanais court depuis le 13 septembre. Elle a été instruite par les autorités pour empêcher la tricherie pendant les examens scolaires.

Les Soudanais font l’expérience d’une perturbation de l’accès à Internet mobile en matinée depuis le 13 septembre 2020. Le service qui est soit limité, soit inaccessible entre 8h et 11h le demeurera jusqu’au 24 septembre. Selon les opérateurs de téléphonie mobile Zain et Sudani Telecommunications, cette restriction d’accès momentanée n’est pas de leur ressort, mais découle d’une instruction des autorités soudanaises.

Les deux sociétés télécoms ont indiqué que les autorités judiciaires leur ont ordonné de couper le service pendant les sessions d’examens de l’enseignement secondaire qu’affrontent 541 000 élèves. L’objectif est d’éviter toute tricherie.

Selon les deux opérateurs, bien que l’Internet mobile connaisse des restrictions en matinée, l’Internet fixe quant à lui demeure exempté de toute entrave pour permettre aux administrations publiques, entreprises privées et domiciles de se connecter sans problèmes au web.

Pour les consommateurs, la solution adoptée par le ministère de l’Education est inappropriée et aurait pu être remplacée par des mesures alternatives qui empêcheraient non seulement la tricherie lors des examens, mais ne nuiraient pas grandement aux activités des citoyens.

D’après la Sudanese Transparency Organization (STO), la première mesure simple et efficace qu’aurait pu prendre le ministère de l’Education à cet effet aurait été de ne pas autoriser les élèves à accéder aux salles d’examens avec leur téléphone mobile.

Lire aussi:

12/06/2020 – Le Soudan a rejoint l’Alliance pour les paiements numériques des Nations unies



by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

China’s commerce ministry issues rules on unreliable entities list By Reuters

Read Next

Why we need a global citizens’ assembly on gene editing

%d bloggers like this: