25 millions $ de la SFI pour des PME

(Agence Ecofin) – La SFI, membre du Groupe de la Banque mondiale consacré au secteur privé, participera à hauteur de 25 millions $ au capital de Lorax Capital Partners Fund II. Le fonds d’investissement centré sur l’Egypte vise directement des PME évoluant dans des secteurs à forte croissance.  

La Société financière internationale (SFI) va engager 25 millions $ dans Lorax Capital Partners Fund II. L’investissement vise à soutenir la croissance des petites et moyennes entreprises (PME) face aux nombreux défis imposés par la covid-19.

Il s’agira également d’améliorer l’accès au crédit de ces entreprises fragilisées par la crise sanitaire et économique qui touche actuellement de nombreux pays dans le monde.

Le fonds égyptien de private equity, bénéficiaire direct de ce financement de la SFI, réalisera des prises de participation ciblées et orientées vers des entreprises de consommation et des sociétés spécialisées dans la fourniture de services financiers en priorité. Le fonds géré par Lorax Capital Partners se concentrera sur des sociétés ayant des projets d’expansion dans la sous-région.

A terme, il ambitionne de lever près de 250 millions $ auprès de nombreux investisseurs institutionnels. La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) a déjà montré son intérêt pour ce véhicule d’investissement.

L’institution financière a annoncé récemment son intention d’injecter 50 millions $ au sein de Lorax Capital Partners Fund II. Celui-ci est parvenu dans le cadre d’une première opération clôturée en septembre 2020, à mobiliser près de 142 millions $.

La SFI qui ne cache pas son intention de participer à des opportunités de co-investissement aux côtés de Lorax Capital Partners affirme avoir investi près de 57 millions $ dans des fonds de private equity et de capital-risque en Afrique du Nord et au Moyen-Orient au cours de l’exercice 2020 achevé le 30 juin.

Chamberline MOKO

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

U.S. Warns Food Costs May Double With Farm-to-Fork Push By Bloomberg

Read Next

how to ensure progress on reducing poverty isn’t reversed by coronavirus

%d bloggers like this: