Le Gabon annonce des perturbations sur le trafic Internet jusqu’au 15 octobre

(Agence Ecofin) – Les Gabonais feront l’expérience d’une connectivité Internet perturbée jusqu’au 15 octobre. La dégradation du service résulte des travaux de réparation engagés le 10 octobre sur le câble sous-marin ACE. L’ANINF indique que des dispositions techniques ont été prises pour pallier cette situation.

L’Agence nationale des infrastructures numériques et des fréquences (ANINF) annonce des perturbations sur le réseau Internet jusqu’au jeudi 15 octobre 2020, à raison de 10 à 12 heures par jour. Selon l’organe public, ces perturbations seront dues aux travaux de réparation engagés le 10 octobre dernier sur le câble sous-marin en fibre optique « Africa Coast To Europe » (ACE) au large d’Abidjan en Côte d’Ivoire.

L’Agence qui explique que ces travaux se dérouleront principalement la nuit, souligne qu’ils sont programmés depuis plusieurs mois par le consortium international propriétaire dudit câble pour pallier à sa dégradation progressive.

Au premier semestre 2020, c’est la Guinée qui avait procédé à des travaux de maintenance sur le système sous-marin de fibre optique qui accumule des défaillances. En février dernier, il avait subi une nouvelle rupture. C’était au large de la Mauritanie, privant plusieurs pays (dont le Gabon) de sa connectivité Internet pendant plusieurs jours.

Pour alléger les désagréments causés au Gabon par les nouveaux travaux de réparation sur l’infrastructure télécoms à haut débit, l’ANINF indique que des dispositions techniques ont été prises. Des dispositions qui pourraient toutefois ne pas garantir une connectivité de qualité.

Rappelons que le Gabon est également connecté au système sous-marin de fibre optique SAT3/WACS, qui multiplient également les incidents.

Lire aussi:

31/03/2020 – Nouvelle coupure sur le câble WACS : le retour à la normale estimé au 4 avril 2020

12/03/2020 – Nouvel incident sur le système sous-marin de fibre SAT3/WACS au large du Gabon

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

Climate change poses ‘profound threat’ to global growth, IMF chief says By Reuters

Read Next

IMF Argentina / Egypt / Lebanon

%d bloggers like this: