Le marocain Banque Centrale Populaire envisage d’ouvrir une part de son capital à une banque en Asie

(Agence Ecofin) – Au Maroc, la Banque Centrale Populaire en quête de nouvelles opportunités de croissance projette d’ouvrir une part de son capital à un établissement financier asiatique. Le projet fait partie de la stratégie de développement de la Banque au cours des cinq prochaines années.

A la recherche de nouvelles opportunités de développement, le marocain Banque Centrale Populaire (BCP) réfléchit à un partenariat stratégique avec un établissement bancaire en Asie de l’Est, selon Bloomberg qui cite un cadre proche de la Banque.

Ce projet de partenariat figure dans la stratégie de développement sur cinq ans, à partir de 2021 de BCP. En phase de finalisation, cette stratégie sera présentée en assemblée à ses actionnaires.

Dans le cadre de ce plan, la Banque va initier, courant 2021, des discussions avec des banques en Chine ou à Singapour. L’opération consistera à ouvrir une part de son capital en contrepartie d’un apport financier conséquent.

L’initiative est annoncée dans un contexte particulier marqué par une baisse de l’activité de la Banque au cours du premier semestre 2020. Le résultat net consolidé de la Banque Centrale Populaire a reculé de 48 % à 1,3 milliard de dirhams et le résultat net part du groupe a baissé de 38 % pour s’établir à 1,01 milliard de dirhams.

Le groupe BCP présidé par Mohamed Karim Mounir prépare déjà l’après covid-19 à travers son nouveau programme de développement sur les cinq prochaines années.

Chamberline Moko

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Kelly Chamberline MOKO

Source link

Capital Media

Read Previous

La Fondation Orange Côte d’Ivoire poursuit son engagement en faveur de l’autonomisation des femmes

Read Next

New fossil tracks belonging to human ancestors found in South Africa

%d bloggers like this: