le président Abdelmadjid Tebboune a lancé le Fonds national pour le financement des start-up

(Agence Ecofin) – Le Fonds national pour le financement des start-up a été officiellement lancé le 3 octobre en Algérie. Le mécanisme soutiendra l’accès au financement des porteurs de projets TIC. Il sera suivi d’ici 2 semaines par la plateforme d’identification des projets innovants, porteuse de nombreuses facilités.

Les porteurs de projets TIC peuvent désormais accéder plus aisément aux financements en Algérie. Le Fonds national pour le financement des start-up a officiellement été lancé par le président de la République Abdelmadjid Tebboune.

Lors de la  conférence nationale des start-up « Algeria Disrupt 2020 », tenue le 3 octobre, le chef de l’Etat a déclaré que le nouveau mécanisme de financement « qui se distinguera par la flexibilité dont ont besoin les start-up » permettra « d’éviter les banques et la lenteur bureaucratique qui en découle ».

Le Fonds national pour le financement des start-up, baptisé Algerian Start-up Fund, est le fruit de la collaboration entre le ministère délégué de l’Economie de la connaissance et des Start-up, Sonatrach, la Banque de développement local (BDL), le Crédit populaire d’Algérie (CPA), la Banque extérieure d’Algérie (BEA), la Banque nationale d’Algérie (BNA) et la Caisse nationale d’épargne et de prévoyance-Banque (Cnep-Banque).

Elle est l’une des nombreuses initiatives annoncées en février dernier par le gouvernement dans l’optique de soutenir le développement de l’industrie du numérique dans le pays. Elle doit encourager les jeunes innovateurs algériens à entreprendre. Le président de la République a d’ailleurs saisi l’occasion de la conférence pour inviter les jeunes tech innovateurs algériens installés à l’étranger à revenir investir dans le pays.

Le 15 octobre 2020, la plateforme numérique dédiée à l’identification des projets innovants et à l’obtention du label « start-up », une autre initiative de la politique gouvernementale de développement de l’industrie national du numérique, sera aussi lancée. Yacine Oualid, le ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé de l’Economie de la connaissance et des Start-up, l’a annoncé samedi.

Yacine Oualid a expliqué que la plateforme permettra de lever toutes les entraves bureaucratiques et facilitera les procédures de création des entreprises de type start-up, offrira aux jeunes toutes les possibilités pour bénéficier d’avantages fiscaux, lever des financements et adapter leurs besoins, ainsi que pour être en contact permanent avec son département ministériel.

Lire aussi:

04/02/2020 – Algérie : de nombreuses mesures annoncées en faveur de l’écosystème start-up et de l’innovation

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

Australian budget focused on lowering unemployment, treasurer says By Reuters

Read Next

Netflix’s The Social Dilemma highlights the problem with social media, but what’s the solution?

%d bloggers like this: