un mirage se cache derrière la performance des indices boursiers

(Agence Ecofin) – Les indices boursiers rattachés aux marchés financiers chinois affichent des performances meilleures, comparées à celles des marchés développés. Loin d’être exclusivement liée à la robustesse de la reprise économique en Chine, l’analyse des données donne des explications moins rassurantes.

Un gros mirage se dissimule derrière le boom que connaissent les indices boursiers attachés aux principales places financières chinoises, a constaté l’Agence Ecofin à la lecture de certaines données et analyses publiées notamment par l’entreprise d’information financière Morgan Stanley Capital International.

Lorsqu’on regarde son indice qui traque les performances des 606 plus importantes sociétés chinoises (MSCI China), on note qu’au 6 octobre 2020, celui-ci affichait un rendement de 17,6%.

Ce gain est nettement meilleur que celui affiché par le S&P 500, l’indice qui couvre les 500 entreprises cotées les plus valorisées des Etats-Unis et qui sur la même période n’a progressé que de 4 %. L’indice chinois est aussi meilleur que le MSCI USA qui couvre 85% des valeurs boursières américaines, et qui lui, affiche un rendement de 7,5%.

Enfin, le rendement chinois est plus prometteur que celui des indices MSCI des pays européens, et des marchés dits développés qui ont affiché des pertes pour les investisseurs sur la période.

Une performance analogue est observée avec l’indice Shaghai Stock Exchange Composite. Il était en hausse de 5,5% le mardi 6 octobre 2020. C’est toujours meilleur que la performance du S&P 500. Au regard de ces performances, certains analystes ont vite fait de dire que cela a été le fait d’un appétit vigoureux des investisseurs pour une économie chinoise qui la première est sortie de la covid-19, avec des perspectives de croissance positive dans un monde dévasté par la pandémie.

Une analyse plus poussée des performances affichées par les indices chinois révèle qu’un volume important de capitaux a migré sur des produits financiers associés à la Chine. Le pays offre encore des rendements plus intéressants que les USA.

Mais dans le détail, on remarque selon des données fournies par Capital IQ que 4 entreprises du MSCI China ont contribué pour +14%. Il s’agit d’Alibaba (+37,9%) depuis le début de l’année 2020, Tencent (+40,4%), Meituan-Dianping (+153,2%) et enfin l’une des dernières arrivées en bourse, JD.com (+117,7%).

Le reste des 600 et quelques sociétés de l’indice n’ont contribué que pour les +3% restant de progression. En Chine comme aux USA, les sociétés technologiques ont été le chouchou des investisseurs.

Le mirage est encore plus visible avec l’indice Shanghai Composite. Il est dominé à hauteur de 32,4% par les entreprises financières, or une part importante des grands acteurs de ce secteur a vu leurs valeurs boursières reculer.

Il faut dire que la reprise chinoise est assez exceptionnelle dans le contexte actuel. Le pays a très rapidement confiné ses populations, maitrisé la pandémie et rouvert son économie.

En outre, il n’a pas connu un plan de distribution de cash comme aux Etats-Unis, ou de subvention de la dette. Il est simplement resté le fournisseur d’un monde qui s’est renfermé par crainte de la contagion du virus.

Dans la réalité, 60% des Chinois ont franchi le seuil de pauvreté, selon une information de Bloomberg, et 160 millions de résidents non chinois sont aujourd’hui sans travail. La dette bancaire a aussi atteint son niveau le plus élevé.

L’image est celle d’une Chine devenue attractive en raison de ses solutions capitalistes, et des pays développés moins attractifs pour certains investisseurs à cause des interventions massives des gouvernements sur le marché.

Idriss Linge

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

Oil Mixed, Production Decreased Over Delta’s Imminent Arrival By Investing.com

Read Next

Business, labor groups urge G20 to close ‘stimulus gap’ in COVID-19 crisis By Reuters

%d bloggers like this: