A Douala, des entrepreneurs ont échangé sur les leçons à tirer de la gestion africaine de la crise Covid

(Agence Ecofin) – Face à la Covid-19, beaucoup d’entreprises africaines ont travaillé, avec succès, sur des solutions endogènes de sortie de crise. Un fait qui, selon Business Facilities Corporation, invite, plus que jamais, à mettre en place un cadre de rencontre et d’apprentissages mutuels entre entrepreneurs africains.

Des entrepreneurs basés au Cameroun se sont retrouvés à Douala le 12 novembre avec des acteurs du secteur public, pour partager les leçons apprises de la pandémie de Covid-19. Ils ont aussi réfléchi sur la manière dont les solutions africaines peuvent converger, pour apporter des réponses en cas de survenance dans le futur, de situations de la même ampleur.

« Nous avons un formidable levier pour le développement de l’Afrique qu’est la culture africaine. Il faudrait que nous prenions conscience qu’on peut s’en servir pour faire éclore notre leadership sur la place internationale. Nous pensons depuis de nombreuses années à lancer cette plateforme du Pro Meet-up & Learn mais au vue des évènements récents, avec la Covid-19, il nous est apparu plus que jamais de nous y mettre, parce que nous avons observé la formidable résilience dont les entrepreneurs africains ont fait preuve. Ils sont allés chercher au fonds d’eux même dans leurs ressources pour traverser cette épreuve », a fait savoir Carole Mbessa Elongo (photo), un des cadres de Business Facilities Corporation, à l’initiative de la rencontre.

Pour cette première, les entrepreneurs ont eu l’occasion d’échanger avec Stanislas Zeze, le PDG de Bloomfield Investment, qui est spécialisé dans la notation et l’analyse de performances des entreprises et économies africaines. « Je suis un grand partisan de solutions et des échanges entre africains, et je pense que les solutions au développement du continent et d’émancipation des Africains devront se trouver entre Africains. C’est en cela que j’encourage ce type de rencontres, et j’y participe avec beaucoup de volonté.», a-t-il fait savoir.

Au-delà du Cameroun, les initiateurs de la rencontre ambitionnent d’élargir le concept à d’autres pays africains. La région continue d’être présentée comme l’une des moins crédibles par des analystes internationaux, qui s’appuient sur certains indicateurs. Or face aux conséquences économiques de la Covid -19, une pandémie dont elle est victime, les budgets nationaux des pays ont dépensé pour près de 44,6 milliards $, selon des données communiquées par la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique. Les entreprises africaines ont aussi dû jouer sur la flexibilité, en l’absence de plans massifs visant à renflouer leurs trésoreries

Idriss Linge

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Idriss LINGE

Source link

Capital Media

Read Previous

le projet de téléphonie rurale soutenu par Huawei est officiellement lancé

Read Next

A new data-driven model shows that wearing masks saves lives – and the earlier you start, the better

%d bloggers like this: