l’ARCEP ouvre une procédure de sanction contre Togocel pour dysfonctionnements graves sur T-Money

(Agence Ecofin) – Togocel, à nouveau visé par une procédure de sanction de l’Arcep, le régulateur du secteur des télécoms togolais. Confronté à des défaillances de son service de paiement mobile, l’opérateur historique a fait fi des clauses de son cahier des charges, relatives au droit à l’information de ses clients.

Après le feuilleton sur les tarifs de communication, l’Autorité de régulation des Communications électroniques et des Postes (ARCEP) vient de se saisir d’un autre dossier brûlant, au cœur du désamour entre les consommateurs et l’opérateur historique, Togocel. Selon le site d’information Togo First, Le gendarme du marché des communications électroniques vient d’ouvrir une procédure de sanction contre Togocel « pour désagréments et dysfonctionnements graves sur les services T-Money, et défaut d’information à l’endroit des consommateurs ».

L’ARCEP se dit en droit d’entamer une telle procédure, car l’opérateur violerait les clauses de son cahier des charges. Précisément, que reproche-t-on à Togocel à travers son service de paiement mobile T-money ?

Selon les clauses, « en cas de perturbation ou d’interruption dans la fourniture des services d’une durée de plus de deux heures, l’opérateur doit informer ses clients sur la nature du problème et le délai approximatif dans lequel le service sera rétabli ».

Ayant été interpellé le 17 novembre d’une part, pour n’avoir informé ni l’Autorité de régulation, ni ses clients face à une cessation de service, et d’autre part, pour qualité défectueuse du service et les mesures qu’il comptait mettre en œuvre pour y remédier, Togocel n’aurait pas réussi à convaincre l’ARCEP.

« Les explications fournies par Togo Cellulaire ont été jugées irrecevables par l’ARCEP, qui a ainsi décidé d’ouvrir une procédure de sanction à son encontre », annonce l’institution dirigée par Michel Yaovi Galley.

Ce nouvel épisode vient s’ajouter au feuilleton qui a démarré, il y a quelques jours, avec une mise en demeure de Moov et Togocel, pour entrave à la concurrence, et devrait être salué par la communauté des consommateurs de T-money, dont les plaintes se sont multipliées à une vitesse vertigineuse ces derniers mois.

Les sorties musclées de L’ARCEP, qui se signale comme en croisade pour « mettre en place les conditions d’une concurrence saine et équitable sur le marché des communications électroniques et des postes tout en favorisant l’accès du plus grand nombre à des services de qualité et à des prix accessibles » semblent porter une lueur d’espoir.

Fiacre E. Kakpo

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Fiacre E. Kapko

Source link

Capital Media

Read Previous

UK’s Sunak says public finances are on unsustainable path By Reuters

Read Next

bénéfice net en hausse pour 6 des plus grandes banques cotées, malgré la covid-19

%d bloggers like this: