Le britannique Emerging Africa Infrastructure Fund engage 31 millions $ dans un projet d’énergie au Ghana

(Agence Ecofin) – Au Ghana, un projet de construction d’une installation de regazéification de gaz naturel liquéfié bénéficiera d’un prêt de 31 millions $ du fonds des infrastructures d’une Afrique émergente (EAIF). La ligne de crédit assortie d’une maturité de 10 ans sera accordée à la joint-venture Access LNG BV.

Le fonds britannique Emerging Africa Infrastructure Fund (EAIF), géré par Ninety One va accorder un prêt de 31 millions $, assorti d’une maturité de 10 ans, à Access LNG BV, une joint-venture mise sur pied par Helios Investment Partners et Gasfin Development, et dont l’activité consiste à développer et exploiter des installations de gaz naturel pour des pays en développement.

La ligne de crédit servira à financer la construction d’une installation de regazéification de gaz naturel liquéfié au port de Tema au Ghana. Il s’agit du premier projet de la coentreprise Access LNG BV dans le pays. Selon Martijn Proos, directeur chez Ninety One,  l’investissement de l’EAIF contribuera à répondre aux besoins énergétiques à long terme du Ghana.

Le fonds des infrastructures d’une Afrique émergente dispose selon Ogbemi Ofuya, associé chez Helios Investment Partners, d’une connaissance approfondie du secteur énergétique au Ghana et d’une expertise en matière de développement d’infrastructures portuaires. Le véhicule d’investissement mettra à profit ses atouts dans le cadre de ce nouveau projet au Ghana.

Chamberline Moko

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Kelly Chamberline MOKO

Source link

Capital Media

Read Previous

Huawei, partenaire du Sénégal au Forum du Numérique

Read Next

‘War in space’ would be a catastrophe. A return to rules-based cooperation is the only way to keep space peaceful

%d bloggers like this: