Le fournisseur de services télécoms par satellite GlobalStar a reçu l’autorisation d’opérer au Kenya

(Agence Ecofin) – Globalstar a reçu l’autorisation de fournir des services télécoms par satellite au Kenya. La société fait ainsi son entrée sur un 7e marché africain après le Botswana, l’Afrique du Sud, la Namibie, le Mozambique, le Gabon, le Rwanda.

Le marché télécoms kenyan s’enrichit d’un nouveau fournisseur de services télécoms. Globalstar, la société américaine de télécommunications par satellite, a reçu l’autorisation d’opérer dans le pays.

Avec cet ajout du Kenya à son portefeuille d’opérations, en même temps que le Brésil et le Canada, la société (qui exploite actuellement une constellation de satellites en orbite terrestre basse pour la voix et la data) estime la population qui sera couverte par ses services télécoms par satellite à 300 millions d’individus supplémentaires.

Selon Jay Monroe (photo), le président exécutif de Globalstar, « chacun de ces pays est une victoire importante pour nous, car ils représentent des développements importants pour nos efforts de réglementation. Le Kenya montre une dynamique continue en Afrique, le Brésil a la plus grande population et la plus grande économie d’Amérique du Sud et le Canada est un pas en avant vers une ressource nord-américaine harmonisée ».

L’entrée de Globalstar au Kenya traduit son expansion progressive en Afrique. La société sera désormais présente dans sept marchés africains. « Le Botswana a été suivi par six autres pays : l’Afrique du Sud, la Namibie, le Mozambique, le Gabon, le Rwanda. Ces pays ont autorisé Globalstar à fournir des services terrestres sans aucune limitation de puissance », a indiqué Jay Monroe.

Lire aussi:

20/06/2019 – Globalstar va fournir des services de téléphonie mobile par satellite et terrestre dans cinq pays d’Afrique

24/11/2017 – Botswana: Globalstar obtient l’autorisation d’utiliser la fréquence satellite de 16 MHz sur bande S

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

China’s sweeping COVID controls put frozen food importers on ice By Reuters

Read Next

Maryse Lokossou, nommée Directrice de Cabinet de la Présidence de la BOAD

%d bloggers like this: