Les pays d’Afrique de l’Est vont développer une stratégie commune sur la taxation de l’économie numérique

(Agence Ecofin) – Les pays membres de la Communauté d’Afrique de l’Est ont décidé d’aligner leurs réglementations fiscales en matière d’économie numérique. La décision prise le 11 novembre, lors de la 48e réunion de leurs autorités fiscales, a pour objectif la préservation des intérêts de tous.

Les autorités fiscales du Kenya, de l’Ouganda, de la Tanzanie, du Rwanda, du Soudan du Sud et du Burundi, pays membres de la Communauté de l’Afrique de l’Est (CAE), ont convenu le 11 novembre 2020 de développer une stratégie commune pour la taxation de l’économie numérique dans la sous-région. Elles espèrent ainsi augmenter les revenus issus du secteur des TIC.

Dans le communiqué final publié au terme de la 48e réunion générale des commissaires des autorités fiscales de l’Afrique de l’Est, qui s’est tenue virtuellement, ces autorités fiscales ont déclaré avoir convenu de développer une stratégie commune « afin de traiter la fiscalité de l’économie numérique en abordant les problèmes liés au cadre juridique, en termes de définitions, d’identification des acteurs et de mécanismes juridiques ».

A travers ce front uni que veulent présenter les membres de la CEA, l’objectif est de faire pression sur les géants mondiaux de la tech qui enregistrent des profits dans leurs différents marchés. Obligés de composer avec tous, ils n’auront pas l’opportunité de tirer parti des faiblesses et autres zones grises des différents systèmes fiscaux.

Lire aussi:

17/07/2020 – Le numérique, un potentiel de recettes fiscales pour les pays africains

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

Chile health minister hopes Biden victory will help avoid vaccine ‘trade war’ By Reuters

Read Next

100 millions $ supplémentaires de CDC Group pour l’agriculture en Afrique

%d bloggers like this: