L’UE et l’Allemagne mobilisent plus de 7 millions € pour aider la CEDEAO à lutter contre la cybercriminalité

(Agence Ecofin) – Les pays de la CEDEAO et la Mauritanie verront bientôt leurs compétences en cybersécurité s’améliorer. Ils bénéficient d’un projet financé à 7,5 millions € par l’UE et l’Allemagne. L’Agence de coopération allemande (GIZ) et Expertise France les accompagneront techniquement.

L’Union européenne (UE) et le gouvernement fédéral allemand apportent leur expertise à la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) dans l’amélioration de la cybersécurité et la lutte contre la cybercriminalité. 7,5 millions d’euros ont été mobilisés pour aider les 15 pays membres de la CEDEAO ainsi que la Mauritanie à mieux combattre la cybercriminalité.

L’argent sera investi entre autres dans le renforcement des infrastructures de l’information ; l’amélioration de la législation en la matière, conformément aux conventions régionales, continentales et internationales ; la formation des ressources humaines en charge de la lutte contre la cybercriminalité.

Le 30 octobre 2020, les 3 partenaires ont officiellement lancé leur collaboration, qui rentre dans le cadre du projet « Organised Crime : West African response to Cybersecurity and fight against Cybercrime » (OCWAR-C). C’est l’une des composantes de l’initiative « Crime organisé : réponse ouest-africaine » (OCWAR) qui renferme aussi les projets OCWAR-T (lutte contre les trafics) et OCWAR-M (lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme).

Le projet OCWAR-C court jusqu’en 2022-2023. L’Agence de coopération internationale allemande (GIZ) et Expertise France (EF) accompagneront techniquement la Commission de la CEDEAO et ses agences dans sa mise en oeuvre. 

Lire aussi:

29/10/2020 – L’UE octroie une subvention de 1 milliard FCFA pour la formation en sécurité maritime dans la CEDEAO

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

Biden returns to battle another economic crisis, but it’s no Great Recession By Reuters

Read Next

la fintech Angaza lève 13,5 millions $ pour soutenir son activité en Afrique

%d bloggers like this: