Moov et Togocel se font taper sur les doigts par l’ARCEP, pour entrave à la concurrence

(Agence Ecofin) – Au Togo, l’Arcep somme les opérateurs de téléphonie mobile Togocel et Moov de mettre fin aux pratiques de différenciation tarifaire, nuisibles à la concurrence. Les deux opérateurs ont un délai de 8 jours (jusqu’au 20 novembre), pour remédier à ces manquements à leur cahier des charges.

Au Togo, l’ARCEP, l’Autorité de régulation du secteur des télécoms, hausse le ton contre les deux opérateurs de téléphonie qui opèrent dans le pays, Togo Cellulaire (Togocel) et Atlantique Télécom Togo (Moov), pour des pratiques pouvant affecter la libre concurrence, informe Togo First

En effet, dans une récente note, l’agence de régulation met en demeure les deux entités «pour pratiques de différenciation des tarifs des communications on-net (intra-réseau) et off-net (inter-réseau) ».

Concrètement, ils sont tous les deux accusés de rendre les appels entre des numéros de leurs réseaux respectifs, moins chers que ceux entre des numéros appartenant à deux réseaux (togolais) différents. Cette manœuvre, pouvant potentiellement décourager les appels vers le réseau concurrent (qui reviennent mécaniquement plus chers), est « en violation des clauses de leurs cahiers des charges », et « nuit gravement à une concurrence loyale et saine dans le secteur ».

Le 12 novembre dernier, l’ARCEP a donc sommé les deux acteurs, qui occupent à eux deux l’essentiel du marché, de remédier à ces manquements dans un délai de 08 jours. 

Il leur reste donc jusqu’à la fin de cette semaine de travail (vendredi 20 novembre 2020), pour régulariser cette situation. Faute de quoi, « une procédure formelle de sanction pourrait être engagée à leur encontre ».

Par ailleurs, dans son rapport financier du premier semestre 2020, la maison-mère de Moov-Togo constate la baisse de moitié de la terminaison d’appel nationale, passant de 33 centimes de dirham par minute en 2019, à 16 centimes de dirham par minute, à partir de janvier 2020.

Encore appelée tarif d’interconnexion, cette terminaison est le montant par minute que doit payer un opérateur de télécoms, pour faire transiter son appel sur un autre réseau.

Ayi Renaud Dossavi

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

Stock Rally Fizzles, Powell to Speak, Gloomy IEA

Read Next

Étude sur la demande de services d’envoi de fonds de la diaspora dans les pays francophones d’Afrique de l’Ouest

%d bloggers like this: