29,5 millions $ de pertes après 9 mois d’activités en 2020, mais une trésorerie renforcée

(Agence Ecofin) – Pour Ecobank, les 9 premiers mois de 2020 se sont achevés sur des pertes. Mais cette situation liée à des provisions en hausse et des pertes sur les opérations de change est compensée par une trésorerie qui a augmenté pour atteindre les 3,34 milliards $.

Sur les 9 premiers mois de l’année 2020, Ecobank a connu un résultat net en baisse de 197% en comparaison avec celui de la même période en 2019. Cette contreperformance est liée au mode de présentation des résultats financiers sous la forme ifrs. Lorsqu’on regarde l’état de sa trésorerie sur la période, on note que celle-ci a atteint 3,34 milliards $, et une hausse de 41,5%.

L’amélioration de la trésorerie est attribuable à une augmentation d’un peu plus d’un milliard $ de l’encours des dépôts de la clientèle. Sur la même période en 2019, on avait assisté à un repli de cet indicateur de l’ordre de 379,8 millions $. Une autre chose positive avec cette trésorerie, c’est que sur le poste qui concerne les flux de financement, il y a eu plus de dettes remboursées que de nouvelles contractées.

Ecobank a par ailleurs effectué une provision exceptionnelle pour se prémunir contre une perte de valeur de près de 159,4 millions $. Sa trésorerie est donc forte, mais reste fragile, car plus du tiers de ses avoirs en cash repose sur des facteurs qui peuvent varier. Il est donc important de réaliser de solides performances financières. De ce côté-là, les choses sont plus moroses.

Pris en dollars, les revenus nets d’intérêts sont en hausse de 24%. Ils ont été portés par une baisse des charges d’intérêts, mais les revenus de services ont reculé de 14%. Or, ce segment est celui qui est au cœur de la stratégie de transformation de la banque, avec une digitalisation progressive et plus de recours à des plateformes numériques. Dans ce contexte, le résultat d’exploitation bancaire a progressé de 4% sur la période atteignant 1,2 milliard $.

Avec des provisions sur les actifs financiers de 161,8 millions $ en hausse de 80% et la constitution des provisions pour pertes de valeur potentielle sur des actifs cédés, son résultat comptable net s’est soldé par une marge nette de 27 millions $. Il est en baisse de 88% comparé aux 218 millions $ de la même période en 2019.

Mais lorsqu’on prend en compte des pertes potentielles liées aux transactions de change, les 9 premiers mois de 2020 se sont soldés par une perte consolidée de 29,5 millions $ en baisse de 197%. 

Idriss Linge

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Idriss LINGE

Source link

Capital Media

Read Previous

deux mois après l’assurance obsèques sur mobile, Telkom lance le paiement mobile

Read Next

IMF Quotas

%d bloggers like this: