Charterhouse Capital investit dans Vermeg, une entreprise engagée dans la fourniture de logiciels

(Agence Ecofin) – L’investisseur européen Charterhouse met les pieds en Afrique, dans le secteur de l’édition de logiciels bancaires. Ce dernier a conclu une opération stratégique avec Vermeg, une entreprise établie en Europe et en Afrique, et souhaite renforcer sa présence dans ses principaux marchés.

Charterhouse Capital Partners annonce un investissement au sein de Vermeg, une société spécialisée dans l’édition de logiciels bancaires et financiers.

La firme de private equity européenne a racheté une partie des actions détenues par le français Crédit Mutual Arkéa au sein de Vermeg. Les détails financiers de la transaction n’ont pas été dévoilés, de même que le nombre d’actions rachetées.

Toutefois, on sait que Charterhouse investit entre 200 millions et 1,5 milliard d’euros et cible quatre secteurs d’activités, à savoir : la santé, les services, les biens de consommation et les industries. Ses opérations sont dirigées principalement vers le marché européen.

Présente en Tunisie et dans une trentaine de pays, Vermeg revendique près de 400 clients constitués de banques et de compagnies d’assurance auxquelles elle fournit des solutions logicielles. Les fonds engagés soutiendront la croissance de l’éditeur de logiciels et seront employés pour renforcer sa présence dans ses principaux marchés d’opération.

« Nous sommes ravis d’investir au sein de Vermeg et nous sommes impatients de travailler ensemble pour entreprendre la prochaine phase de développement de l’entreprise. Charterhouse a suivi de près l’entreprise pendant plus de deux ans, et nous avons été très impressionnés par sa croissance », a commenté Fabrice Georget, associé chez Charterhouse.

Chamberline Moko

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

le Parlement recommande la révision de la loi sur les télécoms

Read Next

IMF Lagarde / Trade / US Economy

%d bloggers like this: