Ilara Health lève 3,7 millions $ pour son expansion en 2021, en Afrique de l’Est

(Agence Ecofin) – Opérationnelle depuis 2019, la start-up kényane Ilara Health, engagée dans la fourniture d’appareils de diagnostic médical lorgne la région est-africaine. Mais, avant de poursuivre son aventure sur d’autres marchés, l’entreprise devra faire ses preuves et convaincre dans son marché domestique.

La start-up kényane Ilara Health qui commercialise des appareils de diagnostic dans les cliniques et hôpitaux en Afrique a levé 3,75 millions $ au cours d’une opération dirigée par le capital-risqueur TLcom Capital.

La ronde a connu la participation du néerlandais Dob Equity, de la société de capital-risque Global Ventures, dévolue aux entreprises évoluant dans des marchés émergents, et de Chandaria Capital. Cette dernière déjà actionnaire d’Ilara Health se renforce dans son tour de table.

Ilara Health qui collabore avec plus de 200 établissements de santé au Kenya prévoit de se développer dans ce pays et d’y renforcer ses capacités technologiques. La start-up envisage également d’aller à la conquête d’un autre pays est-africain, d’ici 2021.

« Ce cycle de financement nous permet d’accroître considérablement notre présence sur le terrain et d’investir des ressources dans nos capacités technologiques », a indiqué Emilian Popa, directeur général d’Ilara Health. Et d’ajouter : « en seulement un an de fonctionnement, nous avons vu l’impact incroyable de notre plateforme sur la fourniture de services améliorés dans les soins ».

Soutenue par Shaka Ventures, et Villgro Kenya, la start-up fondée en 2019 et qui ambitionne de rendre accessibles ses appareils à près de 500 millions de personnes en Afrique a récemment reçu le soutien financier de grandes organisations telles que la Fondation Bill & Melinda Gates .

Chamberline Moko

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Kelly Chamberline MOKO

Source link

Capital Media

Read Previous

La fondation Bill & Melinda Gates aide Babylon à digitaliser les centres de santé publics du Rwanda

Read Next

an astronomer’s guide to buying a home telescope

%d bloggers like this: