le ministère des Télécoms annonce la fusion de plusieurs entités publiques placées sous sa tutelle

(Agence Ecofin) – Dans un souci de bonne gouvernance, plusieurs agences publiques intervenant dans le secteur des télécoms et du numérique feront l’objet d’une restructuration.

Le ministère des Communications et des Technologies numériques annonce la fusion de plusieurs entités dont elle assure la tutelle. C’est dans le cadre du plan de rationalisation annoncé l’année dernière par le président de la République et dont l’objectif est la réduction des dépenses de l’Etat et l’orientation des ressources disponibles pour le développement socioéconomique.

Selon le ministère, il est attendu entre autres la fusion de Sentech (fournisseur public de services de réseaux de communications électroniques au secteur de la radiodiffusion et des télécommunications) avec Broadband Infraco (fournisseur de connectivité nationale et internationale à haut débit) pour former une société d’Etat d’infrastructure à large bande.

L’Autorité des noms de domaine d’Afrique du Sud (Zadna), le Conseil du film et des publications qui assure la classification et la régulation des contenus, et l’Autorité indépendante des communications (Icasa) fusionneront pour former un seul régulateur. L’Agence du service d’accès universel aux télécoms devrait par contre être réorganisée en un Fonds du numérique appartenant à l’Etat.

La décision de fusion a été annoncée lundi 14 décembre par le ministère des Communications et des Technologies numériques, au terme d’une rencontre entre la ministre Stella Ndabeni-Abrahams (photo) et les directeurs généraux des diverses entités qui relèvent du portefeuille de son département.  

Lire aussi: 11/12/2020 – Afrique du Sud: Stella Ndabeni-Abrahams a quatre ans pour réduire de 50% le coût de la data

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

“Hold their feet to the fire” By Reuters

Read Next

AFF, Deloitte et MSC ensemble pour bâtir un réseau multidimensionnel de l’écosystème des FinTech en Afrique francophone

%d bloggers like this: