Equity Bank est proche d’obtenir du FMO une garantie de 50 millions $ pour des prêts aux PME kényanes

(Agence Ecofin) – Alors que le programme Nasira du néerlandais FMO a depuis peu élargi son champ d’intervention aux entreprises africaines touchées par la covid-19, le kényan Equity Bank veut saisir cette opportunité pour accompagner des entreprises clientes en difficulté.

Equity Bank Kenya va obtenir une garantie de portefeuille de prêts de 50 millions $ auprès du Fonds néerlandais de financement du développement (FMO). Ce mécanisme de partage de risque sera accordé dans le cadre du programme Nasira, lancé par l’agence néerlandaise avec le soutien de l’Union européenne.

« Nous sommes heureux de pouvoir aider Equity Bank Kenya à surmonter la covid-19. Le financement des micro, petites et moyennes entreprises est essentiel pour réduire l’impact de la pandémie sur les moyens de subsistance des populations et de leurs communautés. Nous sommes convaincus que les petits entrepreneurs bénéficieront du soutien dont ils ont grandement besoin », a commenté Linda Broekhuizen, CEO par intérim du FMO.

Nasira qui finance des entreprises en Afrique subsaharienne et dans certaines régions d’Europe a élargi depuis 2020 son champ d’intervention aux entreprises en difficulté du fait de la covid-19.

La garantie accordée couvrira les prêts consentis par la banque kényane aux micro, petites et moyennes entreprises (MPME) dont les activités ont été durement affectées par la crise sanitaire. Les entreprises dirigées par des femmes et celles évoluant dans la chaîne de valeur agricole seront également éligibles à ce financement.

Le portefeuille de prêts d’Equity Group, la maison mère d’Equity Bank Kenya a crû de 30 % pour se situer à 453,9 milliards de shillings (4,1 milliards de dollars) à fin septembre 2020.

Chamberline MOKO

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Kelly Chamberline MOKO

Source link

Capital Media

Read Previous

Ooredoo Group a confié à Ericsson la modernisation de son réseau pour la 5G, notamment en Algérie et en Tunisie

Read Next

Power dynamics with researchers on the ground needs a reset

%d bloggers like this: