Le sud-africain Aerobotics lève 17 millions $ pour poursuivre son développement et améliorer sa technologie

(Agence Ecofin) – Alors qu’elle réussit à lever le financement le plus important depuis sa création en 2014, la start-up agricole Aerobotics mise sur l’amélioration de ses outils technologiques et la poursuite de son plan de développement à l’international.

Aerobotics, une entreprise technologique sud-africaine qui propose aux arboriculteurs une analyse détaillée de l’état de leurs cultures, a levé 17 millions $ dans le cadre d’un financement de série B mené par Naspers Foundry, la branche d’investissement du groupe de médias et d’Internet sud-africain Naspers.

La ressource financière obtenue servira à renforcer la plateforme technologique basée sur l’Intelligence artificielle de la start-up fondée en 2014 par James Paterson (photo) et Benji Meltzer. L’entreprise poursuivra son développement aux Etats-Unis, son principal marché et dans 17 autres pays en Afrique, en Amérique, en Europe et en Australie dans lesquels elle est présente.

« Nous nous engageons à fournir des outils intelligents pour optimiser l’automatisation, minimiser les intrants et maximiser la production. Nous sommes impatients de développer davantage nos produits avec les leaders de l’industrie agricole », a commenté M. Paterson, cofondateur et directeur général de la start-up.

Cet engagement est réalisé dans un secteur crucial, et au profit d’une entreprise agricole qui contribue à renforcer la sécurité alimentaire sur le continent. Aerobotics qui a une fois encore bénéficié de l’appui d’actionnaires existants tels que le FMO et le fonds Cathay AfricInvest Innovation, figure parmi les agritech les mieux financés du continent.

La start-up avait levé 600 000 dollars auprès de 4Di Capital et de Savannah Fund dans le cadre de son cycle d’amorçage en septembre 2017, puis 4 millions de dollars supplémentaires dans le cadre d’un financement de série A en février 2019, sous la direction de Nedbank Capital et Paper Plane Ventures.

Chamberline Moko

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Kelly Chamberline MOKO

Source link

Capital Media

Read Previous

La Tanzanie rejoint l’initiative de la communauté d’Afrique de l’Est sur l’abolition des frais de roaming

Read Next

IMF Media Center : IMF Somalia Debt Relief

%d bloggers like this: