GreenHouse Capital soutient l’extension au Nigeria de la société de paiement Popote Payments

(Agence Ecofin) – Après avoir lancé et fait évoluer sa plateforme de gestion des paiements quotidiens en entreprise au Kenya, Popote Payments se projette hors du pays, en Afrique de l’Ouest.

La plateforme de paiement numérique, Popote Payments, qui permet aux entreprises d’effectuer des transactions, de suivre des dépenses et d’accéder à des fonctionnalités de comptabilité et de gestion a reçu de la firme d’investissement nigériane GreenHouse Capital, un financement dont le montant n’a pas été communiqué.

Sam Wanjohi (photo), fondateur et directeur général de Popote a commenté cette actualité. « GreenHouse Capital nous donne accès aux connaissances et compétences qui existent dans son écosystème. Il introduira Popote Payments et nos autres solutions sur le marché nigérian plus rapidement que nous ne pourrions le faire par nous-mêmes, compte tenu de son expertise dans le domaine des technologies financières et de ses relations avec les banques avec lesquelles nous souhaitons travailler », a-t-il déclaré.

La fintech qui vise à simplifier la gestion des paiements quotidiens en entreprise envisage de se développer hors du Kenya et plus précisément au Nigeria pour saisir les opportunités qu’offre l’écosystème entrepreneurial nigérian.

La ville de Lagos au Nigeria représentait, selon un classement de 2019 de Startup Blink, la première en Afrique en termes de concentration de start-up et son environnement propice au développement des entreprises technologiques.

Popote Payments affirme qu’il utilisera ce nouveau financement pour faire évoluer ses opérations à Lagos.

Chamberline Moko

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Kelly Chamberline MOKO

Source link

Capital Media

Read Previous

Le Burkina Faso fait du développement du réseau de fibre optique une priorité en 2021

Read Next

IMF Media Center : IMF Europe Economy Coronavirus

%d bloggers like this: