Maurice annonce le lancement en mai dans l’espace de son nanosatellite

(Agence Ecofin) – En 2018, Maurice a été retenue pour participer au programme kiboCube initié par les Nations unies et le Japon. Les premiers fruits de cette expérience sont attendus cette année.

Le premier nanosatellite mauricien MIR-SAT1, conçu par des ingénieurs mauriciens et construit en Ecosse par Clyde Space, devrait être envoyé dans l’espace en mai 2021. Deepak Balgobin (le ministre des Technologies de l’information, de la Communication et de l’Innovation) l’a annoncé le dimanche 14 février, lors de l’arrivée de l’équipement spatial au Japon. Il a été réceptionné par l’Agence japonaise d’exploration spatiale (JAXA) chargée de son lancement dans l’espace.  

« Il est prévu que MIR-SAT1 sera lancé à Tsukuba […] pour prendre la direction de la Station spatiale internationale (ISS) et pour ensuite être mis en orbite. Les premières images satellitaires seront disponibles un mois après son lancement », a indiqué Deepak Balgobin qui a assisté par vidéoconférence à la cérémonie de réception du satellite.

MIR-SAT1 est le fruit du programme KiboCube initié par le Bureau des affaires spatiales des Nations unies (UNOOSA) en partenariat avec la JAXA, dont Maurice a remporté le 3e tour en juin 2018 après le Kenya puis le Guatemala.

L’équipement sera géré au sol par les équipes du Conseil de recherche et d’innovation de Maurice (MRIC), organisme public de promotion de la recherche scientifique, technologique et de l’innovation, qui a financé le projet à hauteur de 22 millions de roupies mauriciennes (553449 USD) via le National Innovation Fund

D’une durée de vie d’environ 2 à 3 ans, le MIR-SAT1 servira entre autres à la surveillance des océans, la cartographie terrestre, la gestion des catastrophes naturelles. Il contribuera au renforcement des capacités du pays dans le domaine des technologies spatiales et satellitaires. 

Muriel Edjo 

Lire aussi:

22/06/2018 – L’île Maurice va lancer un nanosatellite dans l’espace en 2019

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Muriel EDJO

Source link

Capital Media

Read Previous

Airbus CEO urges trade war ceasefire, easing of COVID travel bans By Reuters

Read Next

L’assureur britannique Linkham Group investit au Kenya, son troisième pays d’expansion en Afrique

%d bloggers like this: