l’armée sollicite davantage de collaboration des opérateurs télécoms pour combattre l’insécurité

(Agence Ecofin) – La crise sécuritaire que traverse le Nigeria depuis 2009 a accentué la criminalité dans le pays. Pour y faire face avec plus d’efficacité, les autorités militaires en appellent à une plus grande action concertée de divers acteurs.

Le chef d’état-major de l’armée nigériane, le major général Leo Irabor, a appelé les fournisseurs de services télécoms opérant au Nigeria à collaborer davantage avec les forces de défense nationale pour combattre l’insécurité qui va grandissant dans le pays. Son appel est intervenu vendredi 26 février, lors de la visite de courtoisie que lui a rendue Karl Toriola, le nouveau président-directeur général de MTN Nigeria, en prélude à sa prise officielle de fonction le 1er mars 2021.

Au regard des défis sécuritaires actuels, le chef d’état-major de l’armée nigériane a déclaré que les télécommunications font partie du mécanisme essentiel qui pourrait être utilisé par les diverses agences nationales de sécurité pour traquer les auteurs de délits et d’activités néfastes pour la paix et le développement du pays.

Au-delà de la criminalité liée au grand banditisme, le nord-est du Nigeria est enfermé depuis 2009 dans une spirale de terreur entretenue par Boko Haram. Dans son rapport « Chart of the week: Boko Haram fatalities in 2020 » publié en janvier 2021, le cabinet nigérian de conseil en recherche géopolitique SBM Intelligence indique qu’entre « début janvier et la fin novembre 2020, il y a eu au total 142 incidents liés à l’insurrection dans le nord-est du Nigeria, soit 13 en moyenne par mois. Au moins 1 606 personnes ont été tuées dans 125 incidents mortels, soit une moyenne de 13 par incident ».

Le rapport « Global Terrorism Index 2020: Measuring the Impact of Terrorism » du Institute for Economics & Peace (IEP) et du National Consortium for the Study of Terrorism and Responses to Terrorism (START) indique que le Nigeria est le troisième pays, sur 135 dans le monde, le plus impacté par le terrorisme après l’Afghanistan et l’Irak. 

A travers une collaboration plus poussée avec les sociétés télécoms, l’armée nigériane croit pouvoir gagner un temps précieux pour déjouer diverses menaces telles que des attaques terroristes, des kidnappings, des braquages et autres crimes avant leur accomplissement. Les télécommunications contribueraient également à la résolution de crimes même après qu’ils ont été commis.

Muriel Edjo

Lire aussi:

21/08/2017 – Au Nigéria, le régulateur télécom menace les opérateurs qui permettent encore l’usage de cartes SIM préenregistrées

23/08/2016 – Nigéria : les opérateurs télécoms ont entamé la restauration de leurs réseaux détruits par Boko Haram dans les Etats du Nord-ouest

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Muriel EDJO

Source link

Capital Media

Read Previous

Asian shares rise as risk assets shine, Australian central bank eyed By Reuters

Read Next

Un surplus de 29,1 milliards $ de dette pour le top 10 des sociétés cotées sur les bourses africaines

%d bloggers like this: