La fintech Okra lève 3,5 millions $ pour soutenir sa croissance au Nigeria

(Agence Ecofin) – Okra qui a développé un portail d’échanges d’informations financières entre des clients et des banques vient de clôturer un deuxième investissement d’un montant plus considérable que celui mobilisé en avril 2020. Elle projette d’étendre son infrastructure à travers le Nigeria.  

Cofondée en janvier 2020 par la Nigériane Fara Ashiru Jituboh et son associé David Peterside, la fintech Okra qui permet à ses utilisateurs de partager de manière sécurisée des informations financières de leurs comptes bancaires à des applications tierces, a mobilisé 3,5 millions $.

L’investissement conjointement apporté par la société américaine de capital-risque Susa Ventures, la firme Accenture Ventures centrée sur le numérique et le cloud, et TLcom Capital permettra à Okra d’étendre son infrastructure de partage de données au Nigeria.

« Nous sommes ravis d’accueillir des investisseurs stratégiques, alors que nous développons notre plateforme de partage d’informations financières. Les opportunités de collaborer et de grandir ensemble sont importantes, et nous sommes désormais en position de force pour continuer à construire et à évoluer dans l’espace des API (ensemble de protocoles qui facilitent la création et l’intégration de logiciels) en Afrique et dans le monde », a commenté Fara Ashiru.

Cette ronde porte à 4,5 millions $, le montant global levé par la fintech nigériane depuis le lancement de ses activités en 2020. L’entreprise avait obtenu son premier financement de pré-amorçage de 1 million $ en avril 2020 auprès de TLcom Capital.

Okra qui affirme avoir analysé près de 5,5 millions de transactions rien qu’en mars 2021, compte des institutions financières, banques et fintech telles qu’Access Bank, Interswitch, uLesson, parmi sa clientèle.

Chamberline Moko   

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Kelly Chamberline MOKO

Source link

Capital Media

Read Previous

Airtel Africa a obtenu une facilité de prêt de 500 millions $ d’un groupe de banques

Read Next

‘Self-driving’ cars are still a long way off. Here are three reasons why

%d bloggers like this: