numériser la paie des salaires dans les PME peut contribuer à plus de 82,4 millions $ d’économie annuelle (BM)

(Agence Ecofin) – Durant la crise de Covid-19 l’année dernière, la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) a prôné l’adoption de l’e-paiement pour freiner la propagation de la maladie. Les diverses retombées de cette décision suscitent déjà des idées pour le bien-être des travailleurs du Sénégal.

La Banque mondiale (BM), l’Alliance Better Than Cash et l’Agence nationale des statistiques et de la démographie (ANSD) du Sénégal estiment que la numérisation du paiement des salaires dans le secteur privé sénégalais peut contribuer à économiser plusieurs millions de dollars par an. De l’argent qui peut être injecté dans l’économie sénégalaise. Dans leur rapport « Numérisation du paiement des travailleurs pour la relance économique et le travail décent : Exemple du Sénégal », publié en avril, les trois organes estiment que numériser 50% des paiements des travailleurs peut aider le secteur privé à économiser jusqu’à 45 milliards FCFA (82,4 millions USD). Elles soulignent que les coûts de gestion du paiement des salaires en espèces peuvent représenter entre 2% et 7% de la masse salariale totale.

Le président de la République, Macky Sall, a déclaré que « des preuves rigoureuses confirment que les paiements numériques améliorent plus de dix objectifs du développement durable. On peut citer la réduction de la pauvreté, l’autonomisation des femmes, mais aussi le travail décent et la croissance économique ».

En 2018, moins de 20 % des salaires ont été payés de manière électronique au Sénégal. Soit seulement 7% pour les PME sénégalaises avec moins de 20 salariés. Aujourd’hui, les entreprises utilisent un mix de différents types de solutions de paiements pour leurs travailleurs. Le paiement en espèces est majoritaire, suivi du paiement par virement bancaire, par chèque et par Mobile Money. Pour les travailleurs rémunérés entre 100 000 FCFA et 200 000 FCFA par mois, la paie en espèces se fait encore à 50,8% contre 47,6% par virement bancaire. Pour les travailleurs rémunérés moins de 100 000 FCFA par mois, la paie en espèce se fait à 86,1%.

Le rapport publié par la Banque mondiale, l’Alliance Better Than Cash et l’ANSD intervient dans un contexte de relance économique post-Covid. Il veut renforcer l’impact de la numérisation des paiements sur le bien-être et d’inclusion pour les travailleurs, l’amélioration de la productivité et la croissance des entreprises au Sénégal.

Avec la numérisation de la paie, 82% des travailleurs interrogés reconnaissent un sentiment de plus grande sécurité du fait de ne plus avoir à transporter de cash sur eux. 57% des travailleurs interrogés constatent un accès plus facile aux services bancaires grâce à la digitalisation de leurs salaires.

Au-delà de la sécurité et de la commodité dans le paiement des salaires, le rapport indique que la numérisation des salaires peut aussi « constituer un socle solide pour développer de nouvelles opportunités sociales et économiques […] la digitalisation des salaires permet de créer un « pont » entre le monde des travailleurs formels et celui des travailleurs informels. Là où les travailleurs formels évoluent avec des contrats, des feuilles de paie, une couverture sociale, etc., les travailleurs précaires ne bénéficient d’aucune forme de protection sociale. Rappelons qu’au Sénégal, 96,4 % des actifs occupent un emploi informel ».

« Chaque travailleur précaire, porteur d’un compte de Mobile Money, sur lequel il est obligatoirement identifié et qui perçoit les salaires de son employeur, pourrait par exemple bénéficier d’une offre de couverture maladie comme celle de la Couverture maladie universelle (CMU). Supportée et subventionnée à 50% par l’Etat sénégalais, cette couverture annuelle devient bien plus accessible par le paiement de 3 000 FCFA pour tout travailleur », poursuit le rapport. 77 % des travailleurs interrogés se sont déclarés prêts à recevoir leurs paiements de manière numérique s’ils étaient associés à l’accès à la couverture maladie universelle.

Muriel Edjo

Lire aussi:

19/03/2021 – Sénégal : l’Etat a réussi à économiser 33,6 millions $ sur sa facture téléphonique entre 2019 et 2020

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Muriel EDJO

Source link

Capital Media

Read Previous

China digital currency trials show threat to Alipay, WeChat duopoly By Reuters

Read Next

« L’encours de nos crédits a augmenté de plus de 50% depuis l’arrivée de Sunu Group »

%d bloggers like this: