Proparco accorde une nouvelle garantie de 2,3 millions $ à la filiale locale de BNP Paribas

(Agence Ecofin) – L’initiative « Choose Africa » lancée par la France avec pour objectif déclaré de soutenir les PME africaines, continue de se déployer au Sénégal, avec l’accord d’une nouvelle garantie de crédit à une des banques locales. 

La Banque internationale pour le commerce et l’industrie du Sénégal (BICIS), une des filiales du français BNP Paribas en Afrique, a obtenu une nouvelle garantie d’un montant de 1,25 milliard FCFA (2,3 millions $) de Proparco, la branche de l’Agence française de développement (AFD) qui finance le secteur privé. 

La banque sénégalaise sera en mesure de garantir jusqu’à 80% des crédits qu’elle aura octroyés à hauteur de ce montant, à des PME employant moins de 200 personnes. Ce n’est pas la première fois que la BICIS bénéficie de ce type d’appui de la part de Proparco. La petite différence tient de la nature du programme mis en œuvre qui, dans ce cas, est l’initiative « Choose Africa ». 

« Notre partenariat avec l’AFD est historique et multiforme. Cette garantie de portefeuille que nous signons aujourd’hui permet de développer les ambitions d’investissements avec une couverture adéquate au marché des PME, auquel elle est destinée », a fait savoir Bernard Levie, directeur général de la BICIS.

L’autre institution financière à avoir bénéficié de ce mécanisme, depuis le début de l’année 2021, est le groupe panafricain de méso finance COFINA qui a obtenu une ligne de couverture d’un million €.

Au-delà de soutenir des PME du Sénégal, on ne sait pas comment ces différents appuis de « Choose Africa » de Proparco permettront à BICIS d’améliorer ses performances financières. Selon des données collectées auprès de la Banque centrale de l’UEMOA, la Banque reste sur deux exercices (2018 et 2019) avec des bénéfices en baisse.

Des performances de 2018, il en ressort que la Banque n’est pas juste parvenue à faire mieux que l’exercice 2017. Mais en 2019, l’un des facteurs de contreperformance constatés est le coût du risque. Il était en augmentation de 2,2 milliards FCFA.

Ainsi, malgré un produit net bancaire en hausse de 18%, soutenu par de solides revenus d’intérêts, son bénéfice net de cette période affichait un recul de 5,55%. Les résultats de 2020 ne sont pas encore publiés.

Idriss Linge

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Idriss LINGE

Source link

Capital Media

Read Previous

le ministère des TIC choisit Telkom pour développer un portefeuille numérique destiné aux jeunes

Read Next

New warp drive research dashes faster than light travel dreams – but reveals stranger possibilities

%d bloggers like this: