Soutenu par le CDC Group, Uhuru Investment clôture à 113 millions $ son fonds ouest-africain

(Agence Ecofin) – Malgré la crise qui a fragilisé l’activité de nombreuses PME, l’investisseur Uhuru a réussi le pari de mobiliser des bailleurs et partenaires financiers à l’international pour soutenir la reprise post-covid-19 d’entités à fort potentiel en Afrique de l’Ouest.

La société de private equity axée sur l’Afrique de l’Ouest, Uhuru Investment Partners, a réalisé la première clôture à 113 millions $ de son fonds d’investissement Uhuru Growth Fund I. Le véhicule cible des entreprises proposant des services financiers aux consommateurs dans des marchés francophones d’Afrique de l’Ouest, mais aussi au Nigeria.

« Nous sommes ravis d’atteindre la première clôture de notre fonds, et reconnaissants du soutien de nos investisseurs dans ce qui a été un environnement de collecte de fonds difficile. Nous sommes impatients d’avoir un impact positif sur la croissance des économies de l’Afrique de l’Ouest en soutenant les entreprises locales dans nos secteurs cibles et en les aidant à devenir des champions régionaux », a déclaré Yemi Osindero, associé d’Uhuru.

La collecte de fonds qui a mobilisé plusieurs bailleurs internationaux s’est effectuée dans un environnement particulier marqué par la crise sanitaire qui a contribué à fragiliser davantage les PME. Les capitaux mobilisés auprès des institutions britannique et finlandaise de financement du développement (CDC Group et Finnfund) ainsi que des firmes d’investissement Kuramo Capital et AfricaGrow serviront à soutenir la reprise de structures à fort potentiel durant la période post-covid-19.

Uhuru Growth Fund I qui espère atteindre 200 millions $ lors de sa clôture finale tirera parti de ses antécédents en matière d’investissement dans la région ainsi que de ses réseaux locaux et sa connaissance des marchés pour accompagner les entités ciblées.

Chamberline Moko 

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Kelly Chamberline MOKO

Source link

Capital Media

Read Previous

MTN a créé une filiale dédiée aux services financiers sur mobile

Read Next

The First Australians grew to a population of millions, much more than previous estimates

%d bloggers like this: