Une ancienne d’Amethis lance une société d’investissement ciblant des marques de luxe en Afrique

(Agence Ecofin) – Partie d’Amethis en juillet 2020, la Franco-Ivoirienne Laureen Kouassi-Olsson s’est entourée d’une équipe majoritairement féminine pour lancer une firme à la recherche d’opportunités d’investissement dans le secteur des industries culturelles africaines.

Laureen Kouassi-Olsson (photo) qui a démissionné en juillet 2020 de ses fonctions de directrice du premier bureau régional d’Amethis sur le continent africain a lancé avec des associés, une société d’investissement dans laquelle elle détient la majorité des parts (60 %).

La firme dénommée Birimian est dédiée à l’accompagnement de marques de luxe et haut de gamme africaines. Elle identifie, accompagne et investit des capitaux dans des sociétés évoluant dans le secteur des industries créatives et culturelles. Les financements débloqués sont fonction du niveau de développement de la société et peuvent atteindre 3 millions $ pour des entreprises en phase de croissance.

« Birimian repose sur une communauté de marques à fort potentiel, une communauté d’investisseurs africains, d’acteurs clés de l’industrie de la créativité, de la scène de la mode internationale […] A travers Birimian, nous voulons faire le parallèle entre les industries créatives et extractives, considérant que les créateurs africains sont des pierres précieuses à l’état brut qu’il faut polir et sublimer pour les faire éclore à l’échelle internationale », a fait savoir celle qui a intégré fin 2012, la société de private equity française Amethis.

La firme est dirigée par une équipe majoritairement féminine qui compte de grands noms du private equity, à l’instar de l’Américaine d’origine camerounaise Michelle Kathryn Essomé qui a quitté en 2020 son poste de directrice de l’Association africaine de capital-investissement et de capital-risque (Avca).

Birimian qui ne se fixe aucune frontière sur le continent a déjà regroupé dans son portefeuille quatre marques réparties entre la Côte d’Ivoire et le Ghana et évoluant dans les secteurs de la mode et des cosmétiques. Elle ambitionne d’intégrer dans le courant de l’année en cours, une quinzaine de marques dans ses programmes de formation et de financement.

Chamberline Moko   

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Kelly Chamberline MOKO

Source link

Capital Media

Read Previous

l’Algérie arrache la 1re place à la Somalie

Read Next

We spent six years scouring billions of links, and found the web is both expanding and shrinking

%d bloggers like this: