ABC Fund accorde 1 million d’euros à trois entreprises agroalimentaires ouest-africaines

(Agence Ecofin) – Le secteur agroalimentaire d’Afrique subsaharienne en pleine mutation continue d’attirer les investisseurs, dont le fonds géré par Bamboo Capital. La structure a récemment accordé un financement de 11 millions $ à des coopératives agricoles dans la région.

L’Agri-Business Capital Fund (ABC Fund) qui investit dans de petits exploitants agricoles et entreprises rurales des pays en développement accordera un crédit d’un montant total de 1 million d’euros à trois entreprises du secteur agroalimentaire en Afrique de l’Ouest.

La première facilité de 450 000 euros sera allouée à Kaworo, un producteur burkinabè de céréales et de semences. La ressource servira à l’achat de céréales pour la campagne agricole 2021-2022, et renforcera l’équipe d’agriculteurs avec laquelle travaille la structure.

Les deux prêts restants seront accordés à l’établissement Yaffa et Frères (EYF) et à Rocfed-Côte d’Ivoire, deux entreprises qui évoluent dans le secteur de la mangue. La société malienne d’export de mangues EYF bénéficiera de 250 000 euros pour renforcer ses besoins en fonds de roulement. Rocfed-Côte d’Ivoire quant à elle recevra 300 000 euros pour doubler sa production et la commercialiser vers des marchés européens.

« Compte tenu des défis posés par la pandémie mondiale, nous sommes heureux d’avoir approuvé ces prêts pour répondre aux besoins en capital de ces agro-entreprises qui sont toutes des contributeurs importants au développement rural des économies de l’Afrique de l’Ouest », a déclaré Solène Prince-Agbodjan, directrice des investissements chez Injaro, conseiller en investissement d’ABC Fund.

Cette initiative fait suite à l’octroi par ABC Fund d’un financement de 11 millions $ à trois coopératives agricoles en Côte d’Ivoire, trois PME agroalimentaires au Burkina Faso et au Ghana et deux institutions financières opérant au Kenya, en Ouganda et en Equateur.

ABC Fund qui soutient les chaînes de valeur agro-industrielles dans des pays en développement fait savoir qu’il soutiendra les activités, mais aussi le développement de ces trois nouvelles entreprises agricoles.

Chamberline Moko

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Kelly Chamberline MOKO

Source link

Capital Media

Read Previous

MTN Group couve de grands projets pour le Ghana d’ici 2022

Read Next

Cyber attacks can shut down critical infrastructure. It’s time to make cyber security compulsory

%d bloggers like this: